6/10On n’avait rien demandé ! - Fantasy Sports n°1

/ Critique - écrit par plienard, le 11/10/2015
Notre verdict : 6/10 - BD fantaisiste

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une nouvelle rubrique pour vous faire découvrir ce qu’on a découvert un peu malgré nous. Aujourd’hui, un album des éditions Gallimard. Ce n’est pas pour dire, mais on n’avait rien demandé. Mais comme on est poli et respectueux, on fait notre job.

Pour inaugurer notre nouvelle rubrique, On n’avait rien demandé ! (Onrd), nous allons vous parler d’un album paru aux éditions Gallimard depuis le 17 septembre 2015.


©Gallimard édition 2015.

Avec une couverture dont le titre aux couleurs pétantes voire grossières, en jaune-or et rouge – peut-être que l’auteur est supporter de Lens ? – qui présente une jeune fille faisant tourner un ballon de basket sur un doigt et tient une baguette magique, un gros moustachu tout en puissance tiré d’un manga lambda et un étrange personnage à la tête cadavérique avec trois yeux, on ne peut pas dire que l’invitation à la lecture soit des plus emballantes.

La couverture a le mérite de ne pas vous mentir : magie, sport, fantasy dans un esprit manga, c’est la sauce que l’auteur américain Sam Bosma veut nous faire avaler.

Pas forcément digeste dans un premier temps, force est de constater qu’il arrive quand même à son but : on tient jusqu’au bout pour savoir qui gagne à la fin. Enfin, comment ils gagnent à la fin car on ne doute jamais réellement sur l’issue du match bien qu’il soit serré.

Wiz et Mug doivent faire équipe pour rapporter le plus d’objets magiques possibles d’une pyramide et vaincre le gardien du trésor. La magicienne et le guerrier ne peuvent évidemment pas se saquer et au final ils vont devoir affronter le gardien dans un match de basket devant un public de squelette.

Un album gentillet, pas vraiment subtil, qui va à l’essentiel mais passe trop rapidement sur la présentation des personnages pour qu’on s’y attache réellement. Le début est carrément poussif, mais l’affrontement entre le gardien et Wiz et Mug est déjà beaucoup plus intéressant. On a donc un album inégal, à prendre comme il est, dont il ne faut pas en attendre trop.

Alors pour le coup on n’avait rien demandé, et on avait raison.


©Gallimard édition 2015.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse