8.5/10A boire et à manger – volume 3 – Du pain sur la planche

/ Critique - écrit par plienard, le 29/07/2015
Notre verdict : 8.5/10 - Une BD trois étoiles

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Troisième volume pour une petite pépite qui nous régale !

Jamais, au grand jamais, je n’aurais cru un jour lire un livre de recettes, y prendre du plaisir et avoir envie de cuisiner. Guillaume Long, béni sois-tu, de réussir cet exploit.


©Gallimard édition 2015.

Si je m’étais déjà presque fait avoir avec le tome 1 (chronique ici), j’avais laissé passer un peu le tome 2 (critique ici). Je ne peux pas tout lire non plus ! Et par hasard, le tome 3 me tombe dans les mains. Enfin, plus exactement, c’est le service presse de Gallimard (coucou amical) qui me le met. Et là, c’est la révélation. Guillaume Long, c’est comme du bon vin. Plus il vieillit, mieux il est. On a l’impression qu’il a trouvé la recette magique (hu hu, le bon jeu de mot !). Humour, autodérision, recette facile, recette plus élaborée, cher ou pas cher, aventure espagnole ou escapade normande, tout y est, dans les bonnes proportions.

Vous vous croyez nul en cuisine, n’avoir aucun talent. Guillaume Long détruit vos aprioris. Il vous donne du courage et au final, après avoir bien ri pendant près de 150 pages, vous avez envie de vous lancer, de mettre un tablier, de sortir le couteau, une casserole, du sel, du poivre, de l’huile ... et de vous faire plaisir et de faire plaisir.

Guillaume Long fait de la bande dessinée comme il cuisine, à mon sens. Il est généreux. Une seule critique à faire (on ne se refait pas !) : Janvier n’est pas un mois du printemps même en Espagne. Rien de bien méchant. Oh, excusez-moi, mais l’eau des pâtes est en train de bouillir....


©Gallimard édition 2015.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse