7/10Luc Leroi - Plutôt plus tard

/ Critique - écrit par plienard, le 02/04/2016
Notre verdict : 7/10 - Vive Leroi !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Gauguin, Tahiti et Luc Leroi, c'est le voyage dans le temps par Jean-Claude Denis.

La petite amie tahitienne de Luc Leroi a le mal du pays. Et ce n’est pas la visite du musée d’Orsay pour voir les toiles de Paul Gauguin qui va compenser le besoin de retrouver ses racines. Elle décide repartir à Papeete et propose à Luc de l’accompagner. Mais le pauvre n’a pas vraiment les moyens pour se payer un tel voyage. Il va falloir faire un choix cornélien !


©Futuropolis 2016.

C’est le retour de Jean-Claude Denis et de son personnage Luc Leroi. Quatre ans qu’on n’avait plus lu l’auteur, depuis Zone blanche et qu’on n’avait plus vu Luc Leroi, depuis l’intégrale Luc Leroi reprend tout à zéro, toujours chez Futurupolis.

C’est une drôle d’histoire, une sorte de voyage improbable dans le temps dans lequel Luc Leroi va rencontrer son peintre favori. On se laisse emporter dans cette histoire iconoclaste car si Luc fait un bond dans le passé, il n’est pas le seul. Sa fiancée le rejoint dans son « délire » et le retour à la vie moderne se fait en douceur avec Paul Gauguin lui-même. Le lecteur perd totalement ses repères. Que croire ? Traité comme un jour sans fin, on ne sait pas dire s’il rêve ou s’il vit une expérience temporelle incroyable.

Quand vous refermez ce livre, vous avez l’impression d’avoir voyagé dans le temps avec Luc Leroi et vous restez émerveillé de cette expérience.


©Futuropolis 2016.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse