8/10Holmes – Tome 4 - La Dame de Scutari

/ Critique - écrit par plienard, le 12/12/2015
Notre verdict : 8/10 - L'enquête de Watson

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une très bonne série sur le détective londonien aux éditions Futuropolis

Depuis que le personnage de Holmes est rentré dans le domaine public, bon nombre d’adaptations nous sont parvenues  et nous ont dévoilé tout le charisme de ce redoutable limier. On pense bien sûr à Sherlock Holmes vs Frankenstein en préparation au cinéma (voir l'article ici). Pourtant, il y a une série de BD qui mérite que l’on s’attarde dessus, alliant à la fois l’originalité à la qualité.


© Futuropolis 2015.

Holmes, chez Futuropolis, est une série dessinée par Cécil et scénarisée par Luc Brunschwig et en est à son quatrième tome. Elle a ceci d’original de parler de Sherlock Holmes sans qu’il ne soit jamais présent, l’histoire se déroulant juste après son suicide, le 4 mai 1891. Et c’est le docteur Watson, qui ne veut pas croire à cette fin, qui va mener l’enquête.

Et c’est ainsi qu’au fil des albums on découvre la famille de Holmes, du père à la mère,  en passant par le frère, une sorte d’étude sociologique pour déterminer comment l’homme s’est construit. Il va être ici plus question de la mère de Sherlock Holmes. Mais l’enquête sur les origines n’est pas du goût de tout le monde et la vie de Watson est menacée.

Si l’angle d’attaque du mythe Holmes est original, le coup de crayon de Cécil est très impressionnant. Dans une sorte d’ambiance noir et blanc photographique, le dessinateur nous régale par la qualité de ses dessins et de ses représentations. Une série bien sous tout rapport.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse