Dept H - Meurtre en grande profondeur - Tome 1/4

/ Critique - écrit par plienard, le 28/04/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Les éditions Futuropolis nous proposent la réunion des 24 comics, Dept H, de l'américain Matt Kindt dans une intégrale découpée en quatre parties, à paraître entre avril 2018 et avril 2019.

Matt Kindt nous invite dans les profondeurs de l'océan pour suivre l'enquête de Mia sur le meurtre de son père, le professeur Hardy, dans la station sous-marine Dept H, à 9000 mètres de profondeur. Un huis-clos infernal, où la pression ne vient pas selement des tonnes d'eau situées au-dessus de leurs têtes. En effet, Mia connaît tout le monde dans la base, et le coupable est forcément parmi eux. Et à mesure que son enquête avance, les problèmes arrivent. La station est en train de se détruire éliminant peu à peu les preuves. Le compte à rebours est immédiatement enclenché pour découvrir la vérité.


© Futuropolis 2018.

 Un thriller haletant, qui fait penser à Abyss pour l'ambiance et le confinement, mais sans la notion de science-fiction du film. On garde cependant une notion de fantastique, car l'espace dans lequel évolue les personnages ressemblent plus à un futur plus ou moins proche qu'à un présent immédiat.

Le dessinateur américain propose un dessin extrêmement brut, pas forcément très réjouissant ou très précis. Mais l'essentiel est bien présent. Les personnages sont parfois difficiles à appréhender et on s'y perd un peu entre tous alors qu'ils ont chacun eu de bonnes raisons pour effectuer le geste fatidique.

 


© Futuropolis 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse