Festival d'angoulême 2015

/ Actualité - écrit par plienard, le 27/01/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 7 minute(s) - laisser un commentaire

Un rapide aperçu du week-end qui se prépare!

Comme chaque année depuis 42 ans, se tient à Angoulême le festival international de la bande dessinée (FIBD). Cette année, cependant, il aura un goût particulier. Tout d’abord, celui de ne pas avoir de président présent.
DR.

Le lauréat de l’année dernière, Bill Watterson s’est retiré de la vie publique depuis une vingtaine d’année. Il a cependant proposé une très intéressante affiche qui n’est autre qu’une planche de BD spéciale pour le festival. Ensuite et surtout, les événements tragiques du 7 Janvier 2015 à Charlie Hebdo donnent une aura particulière à cet événement où un nouveau prix verra d’ailleurs le jour, le Prix de la liberté d’expression.

 

Un événement en Charente !

Comme il se doit, le président – fut-il  invisible – aura droit à son exposition Calvin et Hobbes, du nom de la série célèbre dans le monde entier et qui n’a eu, paradoxalement, que 10 ans d’existence. Conçue initialement en 2014 par le Billy Ireland Cartoon Library & Museum à Colombus dans l’Ohio, l’expo et ses 200 documents seront ici enrichis, revenant sur les débuts de l’auteur, ses influences et bien évidemment sur sa célèbre série.

 

Les expositions d’hommages !


©.

En termes d’exposition sur des auteurs célèbres, le FIBD a déjà montré son savoir-faire. C’est donc avec une certaine impatience qu’on attend de découvrir tout d’abord celle consacrée à Jack Kirby (1917-1994), le super-créateur et qui revient sur une des plus grands noms du comics américain.

Jirô Taniguchi est peut-être l’équivalent japonais de Jack Kirby. Un des auteurs préférés du public français, le manga en France lui doit beaucoup. L’exposition l’Homme qui rêve se déroule 20 ans après sa première traduction en langue française et sera la plus importante qui lui ait été consacrée en Europe, sur 600 m2 et environ 300 originaux et reproductions. Lauréat par deux fois à Angoulême, en 2003 et 2005, avec les prix du scénario pour Quartier lointain et le prix du dessin pour Le Sommet des dieux, l’homme vient en pays conquis.

Les découvertes !


© Moomin Characters (TM).

Le week-end du festival permet aussi de découvrir des séries parfois peu connues du grand public. C’est le cas pour les Moomins. Mais qu’est-ce c’est que ça ? Moomin est un troll, né juste après la fin de la seconde guerre mondiale, sous le pinceau de Tove Jansson (1914 – 2011), puis de son frère Lars. Dans cette série, on suit des trolls au look d’hippopotames blancs. Et s’ils ont un succès fou au Japon, il faudra attendre les années 2000 pour qu’ils commencent à trouver leur public en France. L’exposition Le monde magique des Moomins  vous fera rencontrer toute la famille de Moomin, ses amis mais aussi tous les autres personnages. Des espaces de lecture, des jeux, des animations et une avant-première du film Moomin sur la riviera viendront compléter tout cela.

Autre série mise à l’honneur, Anna et Froga est l’œuvre d’Anouk Ricard. Née dans le magazine Capsule cosmique, la série s’imposera rapidement avant que la publication du magazine ne s’arrête (au bout de 20 n°). Reprise par la suite en album chez Sarbacane en 2008, la série va peu à peu faire son chemin, racontant le quotidien d’un monde irréel où les personnages, ni-enfant ni-adulte, n’ont pas de parents et ont des têtes d’animaux à l’exception d’Anna.


Fabien Nury.

 Une expo de scénariste !

Des dessinateurs, des séries, il ne manque plus qu’un scénariste pour boucler la boucle. Chose assez rare au festival, après Jacques Lob, René Goscinny, Jean-Michel Charlier et Michel Greg, c’est au tour de Fabien Nury d’avoir droit à cet honneur. 15 années de travail regroupées au sein d’une exposition dans laquelle il pourra montrer la diversité des ses influences, de ses idées et de ses techniques ainsi que les différentes étapes de son travail.

La musique en BD !

La musique et la bande dessinée est parfois une association difficile à celer. Si les exemples les plus valorisants sont les concerts de dessin à Angoulême, le festival va cette fois mettre en avant un style de musique à proprement parler, le Blues, au travers de l’exposition Le démon du blues en s’appuyant essentiellement sur le livre de Mezzo, Love in vain (chez Glénat), qui retrace le parcours dissolu et tragique de Robert Johnson. Trois autres auteurs seront associés à cette exposition : Frantz Duchazeau qui a consacré plusieurs albums à l’univers du blues (Lomax collecteurs de folk songs chez Dargaud, Blackface banjo chez Sarbacane) ; Steve Cuzor dans sa trilogie O’Boys chez Dargaud et Robert Crumb avec de nombreux dessins.

Le festival, une fois ! (en flamand)

Pour ceux qui se sont déjà rendus à Angoulême les années précédentes, vous avez peut-être déjà remarqué un stand d’auteurs spécifiquement flamand. Sponsorisé par le FFL, le Fond Flamand des Lettres – rien à voir les Forces Françaises Libres ! – il permet de mettre en avant des auteurs flamands afin d’asseoir une réputation internationale qui n’est pas usurpée. Cette année, le FFL a demandé à Nix d’être le commissaire de l’exposition flamande. Cela donne, the Kinky et Cosy Experience, au musée d’Angoulême où deux jumelles extravagantes vont transformer vos enfants. Gare aux parents à la fin de l'expo !

L’exposition Alex Barbier consacre 35 ans de carrière pour un auteur qui fut révélé dès les années 70 dans Charlie mensuel. On trouvera une centaine d’originaux extraits des divers livres ainsi que plusieurs tableaux peints par Barbier, avec pour fil conducteur son dernier titre, Dernière bande (chez fremok). « Dernier » est le bon terme à plus d’un titre puisqu’Alex Barbier se consacrera maintenant exclusivement à la peinture.

L'Asie!

Si l’Asie est toujours bien présente au festival, cette année, un pavillon Chine sera monté avec comme invitée de marque la ville de Guangzhou (Canton). Sept auteurs dont trois d’entre eux ont déjà fait leurs premières armes après des lecteurs francophones débarquent dans la capitale charentaise.

On continue avec nos amis asiatiques et l’exposition Little Asia qui revient pur la 4ème année consécutive avec des auteurs taïwanais, ainsi que des auteurs hongkongais.

Au musée du Papier c’est une maison d’édition collaborative et belge qui est mise à l’honneur avec l’Employé du Moi.

Les expos pour petits et grands !


© Editions Soleil -Chamblain - Neyret.

Ancien lauréat du prix Jeunes Talents en 2010, Guillaume Chauchat revient sur les terres charentaises pour l’exposition qui porte son nom et met en lumière son travail sur le trait. Des planches originales issues de son triptyque Il se passe des choses, ainsi que des sculptures en fil de fer viennent illustrer son propos.

 

Les lauréats Prix jeunesse des années précédentes ont droit à leur exposition. C’est le cas avec Les carnets de Cerise par Jrois Chamblain et Aurélie Neyret. Une exposition pour découvrir la série, le travail des auteurs mais aussi faire participer les enfants au travers de modules et jeux. Une exposition à faire en famille

Jim Curious est un personnage de bande dessinée en 3D, chose assez rare en BD et a droit à son expo découverte. Le héros et l’univers de Matthias Picard va réellement prendre forme à Angoulême pour la joie des enfants et des parents.

 

 

 

Exposition Calvin et Hobbes à l’espace Franquin, rez-de-chaussée

Exposition Jack Kirby, le super-créateur dans le Monde des bulles, hall 2

Exposition Jirô Taniguchi l’homme qui rêve au Vaisseau Moebius

Exposition Le monde magique des Moomins au musée de la bande dessinée

Exposition Anna et Froga au Quartier Jeunesse

Exposition Fabien Nury à l’espace Franquin, rez-de-chaussée

Exposition Le démon du blues au Théâtre d’Angoulême

Exposition The Kinky & Cosy Expérience au musée d’Angoulême

Exposition Alex Barbier à l’hôtel Saint-Simon

Pavillon Chine – Invité d’honneur : Guangzhou (Canton) sur la place Saint-Martial

Exposition Fabien Nury à l’espace Franquin, rez-de-chaussée

Little Asia dans la cour de l’Hôtel de ville

Exposition L’employé du Moi au musée du Papier

Exposition Guillaume Chauchat au Pavillon Jeunes Talents

Exposition Les Carnets de Cerise à la bibliothèque Saint Martial

Exposition Jim Curious au Quartier Jeunesse, Chais Magélis

 

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse