ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

8.5/10une femme fidèle

/ Critique - écrit par Maixent, le 06/06/2021
Notre verdict : 8.5/10 - l' handicap des sentiments (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Amour, sexe, fidélité et handicap

Pour son quatrième album chez Dynamite après La Chambre de verre, La Tentation et Le Prix de l'Amour, Axel continue sur la même lancée, explorant une sexualité hyperréaliste et mettant en avant des thèmes de société dans un quotidien souvent difficile. Dans les précédents opus, on a pu aborder les questions douloureuses liées à l'échangisme, la réalité des camgirls ou encore le tourisme sexuel du côté des femmes. Ici, on va aborder la question problématique de la gestion du sexe et du handicap.


DR.

 

On découvre Sophie, professeur de littérature au lycée dans son quotidien, une belle femme blonde d'une cinquantaine d'années. Très vite,on se rend compte que son mari, Arnaud, est lourdement handicapé, vissé à sa condition et à son lit d’hôpital installé dans leur appartement. C'est donc seule que Sophie se prépare longuement après sa journée de travail pour se rendre dans un club libertin, donnant rendez-vous à un homme qu'elle y a rencontré dans une chambre d'hôtel pour plus d'intimité. Ce n'est qu'à la page 27 que l'on découvre qu'elle filme ses ébats avec des inconnus à leur insu pour les faire visionner ensuite à Arnaud dont c'est maintenant le seul moyen pour partager une intimité sexuelle avec sa femme. Cette routine, un peu triste, voit son fragile équilibre se rompre lorsque Sophie rencontre Louis avec lequel elle a passé une nuit torride avant de se rendre compte qu'il est le père de l'un de ses élèves. Pire encore, l'arrivée de cet homme va amener Sophie à réfléchir sur ce qui était d'abord une solution face à un accident de la vie, puis un jeu pour peut-être devenir un chantage moral.
DR.

 

Ce scenario que Lars Von Trier avait rendu oppressant au possible avec Breaking the Waves en 1996 est ici traité de manière beaucoup moins violente ce qui n'empêche pas une réelle empathie pour les personnages. En ancrant son récit dans une réalité faisant la part belle aux sentiments et aux difficiles relations de couple, Axel réussit à nous plonger dans son récit. Plane sur l'ensemble une sorte de mélancolie amoureuse rappelant que chaque relation apporte son lot de difficultés. Le récit est extrêmement bien construit pour ce sujet ardu et souvent oublié de la sexualité et du handicap. Ainsi l'album prend le temps et aux pages sans paroles consacrées à la solitude de chacun, à l'habitude et au plaisir de l'instant sexuel répondent de longs dialogues d'introspection pour ce sortir de la situation. Louis rentre dans la vie de ce couple, souhaitant y accoler ses schémas relationnels préétablis, se permettant de juger la situation à l'aune de ses propres attentes jusqu'à manquer de le détruire. Ce trio dysfonctionnel encombré d'attentes et de tristesse sur lequel plane en permanence l'ombre d'Arnaud est saisissant de réalisme et de beauté, ce qui est renforcé par le dessin.


DR.

 

Comme à son habitude, Axel dépeint les corps dans leurs défauts, ce qui ne les rend que plus touchants. A contrario de ce que l'on pourrait trouver dans la plupart des bandes dessinées érotiques, il n'hésitera pas à mettre en avant une peau flasque de corps vieillissants, une pilosité naturaliste ou un sexe rabougri dans une capote après l'acte. Cet ensemble de détails saisissants ancrent le lecteur dans la réalité et va même jusqu'à augmenter le potentiel érotique. Toute pudeur étant retirée, nul besoin de présenter des positions complexes ou de jouer sur la vulgarité pour créer une excitation factice. De même que le trait, volontairement esquissé par endroits renforce cette idée de corps imparfaits pour une sensualité accrue.

Des sujets difficiles, que ce soit le handicap ou la question de la fidélité qui enveloppe tout l'album, traité avec brio et sans complaisance où l'on entre véritablement dans les arcanes des systèmes qui régissent le couple. La force de Sophie illumine l'album et prouve encore une fois que découvrir l'intimité d'une personne n'est pas sans heurts.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse