Dupuis : Le petit théâtre de Spirou, Zorglub T2, Dad T5

/ Critique - écrit par plienard, le 07/12/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Du rétro, du futuriste et du contemporain et l'icône Spirou reste une valeur positive et est porteuse d'un message.

Le petit théâtre de Spirou - note : 8/10

C'est un retour dans le passé que nous propose de faire Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. Ces spécialistes de Spirou - dont le titre de "spiroulogue" leur convient à merveille - et du passé historique des éditions Dupuis, sont les auteurs de la véritable histoire de Spirou et ont retrouvé les écrits de 1943 d'un spectacle de marionnettes. Un théâtre itinérant, fondé par André Moons et Jean Doisy - rédacteur en chef du Journal de Spirou de l'époque - qui avaient pour mission de palier l'interruption de parution du journal et servait de couverture à un réseau de résistance.


© Dupuis 2018.

 Et c'est avec un graphisme très "old-school", qui fait le lien entre le Spirou de Rob-Vel et celui de Jijé, et signé par le talentueux Al Séverin (Bill Cosmos, Les aventures de Harry) qu'on retrouve deux histoires qui peuvent apparaître légèrement désuètes à notre époque mais qui ne le sont pas tant que cela au regard de l'actualité et de l'atmosphère de l'époque. Rappelons aussi que c'est un spectacle de marionnettes à l'origine où apparaissent les stars du journal de Spirou de l'époque et pour la première fois un grand échalas à la frange virevoltante, Fantasio (un an avant celui de Jijé).

Un album qui a valeur de témoignage, dans un grand format au dos toilé et qui tient plus de l'illustration d'un récit que d'une véritable bande dessinée. Il s'inscrit cependant admirablement bien dans la bibliographie historique des aventures de Spirou et Fantasio et est un élément indispensable de son histoire.

 

Zorglub - Tome 2 : L'apprenti méchant - note : 8/10

Munuera est un ancien dessinateur de la série Spirou et Fantasio (tomes 47 à 50) et revient avec un autre personnage de la série, Zorglub. Mais cette fois, le "méchant" de la série est bien le "maître". Pas du monde, ne lui en déplaise, mais celui de la série qui porte son nom. Et celui qui se revendique comme le maître du mal va se voir revendiquer la place par un avorton d'une dizaine d'années, prénommé Zédrick. Alors Zorglub va-t-il laisser la place aux jeunes ? Rien n'est moins sûr car le jeune Zédrick n'avait pas prévu d'en pincer pour la belle Zandra, la fille cyber et super de Zorglub.


© Dupuis 2018.

 José-Luis Munuera exploite tout le potentiel comique du personnage créé par Franquin et Greg en 1959 en le soumettant à des épreuves insensées. D'abord celle d'être père d'une cyborg qui va finalement s'émanciper et devenir presqu'humaine puisqu'elle va découvrir les sentiments (voir Tome 1). Le voici maintenant à devoir prendre en stage un garnement qui l'admire au point de vouloir prendre sa place.

Le trait de l'espagnol fait toujours recette, d'autant qu'il semble pouvoir faire ce qu'il veut avec un personnage qui n'est pas le sien. Original, drôle, les péripéties sont nombreuses, les situations rocambolesques à souhait. On ne s'ennuie pas une seconde.

 

Dad - Tome 5 : Amour, gloire et corvées - note : 8/10

Les trois filles aînées - Ondine, Roxane et Panda - sont inquiètes pour leur Dad. Il ne va pas bien du tout. Il oublie tout, sourit bêtement, semble toujours ailleurs et va sans cesse voir son médecin. Il ne serait pas si vieux, on pourrait croire qu'il est amoureux. Mais ce n'est pas possible à cet âge. Et pourtant, Bébérénice l'a bien compris. Dad cache une liaison et ce n'est pas pour lui plaire.


© Dupuis 2018.

 Un papa comme Dad, ce n'est pas seulement fait pour ranger, préparer à manger, faire les courses ou la lessive. C'est aussi un homme. Et cela fait longtemps qu'il n'a pas eu de relation amoureuse sérieuse. Après quatre essais infructueux qui se sont soldés par quatre enfants, il n'est pas pour autant vacciné. Il est même peut-être temps pour lui de s'engager de nouveau. Mais comment le faire comprendre aux filles ?

L'album joue sur les sentiments de Dad pour notre plus grand bonheur. Dad redevient un adolescent, incapable de dire la vérité à ses filles. Un peu lâche (comme tous les hommes) avec la femme qu'il a séduit. Les situations sont hilarantes - quand les filles débarquent à l'improviste et l'attitude de bébérénice - et même si on tombre quelquefois dans le cliché, on prend toujours du plaisir. Un nouveau tome original par Nob aux éditions Dupuis.

 


les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse