Dupuis : Nous aurons toujours 20 ans, Ciel sans pilote T2, Buck Danny histoires courtes T2

/ Critique - écrit par plienard, le 20/11/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Ciel sans pilote - Tome 2 : Le crépuscule des V1 - note : 5/10

On retrouve Doug Hunter, l'aviateur britannique, et Louise Simon, l'ingénieure française qui sont engagés dans la lutte contre les allemands, chacun à leur manière. Mais ils vont finir par devoir faire équipe pour éliminer un espion à la solde des allemands.


© Zéphyr 2020.

 

Ciel sans pilote est une série des éditions Zéphyr (rentré dans le giron des éditions Dupuis) par Wallace et Stefan Agosto. Le personnage de Doug Hunter traine toujours sa culpabilité et la poisse semble toujours collée à ses rangers. Louise tente de prouver qu'elle n'est pas seulement une jolie fille. Ils sont tous les deux écorchés vifs et cherchent un but qui dépassent leur malheur personnel.

De petites histoires dans la grande qui paraissent cependant peu crédibles tant les personnages semblent agir de leur propre initiative, notamment dans ce deuxième tome. En quoi vont-ils changer le cours de la guerre ? Peut-être que cela prendra forme dans le troisième tome.

 

Buck Danny, histoires courtes - Tome 2 : 1968 - 2020 - note : 7/10

Suite et fin des "petites" aventures de Buck Danny par Victor Hubinon, Jean-Michel Charlier, mais aussi Francis Bergèse, Patrice Buendia et Giuseppe de Luca, parues entre 1968 et 2020. En effet, après le dessinateur Victor Hubinon décédé en 1979 et Jean-Michel Charlier dix ans plus tard, les trois auteurs suivant se succéderont pour la reprise de cette série emblématique.


© Dupuis 2020.

 

Et au final, il n'y en a pas que pour Buck Danny, mais que des histoires d'aviateurs tirés de faits réels pour certains. Buck Danny et ses copains, eux, sont mis à mal par leur dessinateur avec beaucoup d'humour dans certaines historiettes ce qui ne manquera pas de les irriter et de s'en prendre à leur créateur.

 

Nous aurons toujours 20 ans - note : 7/10

Jaime Martin est un auteur espagnol de bande dessinée qui raconte sa vie et celle de sa famille dans la collection Aire libre des éditions Dupuis. Une collection prestigieuse pour une biographie qui a aussi valeur de témoignage sur l'histoire d'un pays - l'Espagne - et son peuple depuis la prise de pouvoir par Franco jusqu'à nos jours.


© Dupuis 2020.

 

Un triptyque qui prend fin ici avec les années jeunesse de J'aime Martin qui coïncide avec la mort de Franco. L'album peut donc se lire selon deux visions : celle de la libéralisation de la société espagnole, ou celle de l'émancipation du narrateur.

A défaut, certains pourront trouver cela à la fois intéressant et inutile selon qu'il se place dans l'une ou l'autre des catégories. Reste que le dessin de Jaime Martin est plutôt convaincant, intéressant et talentueux. En se racontant, il décrit aussi l'histoire de son pays. Mais ce qu'il avait réussi à faire avec les deux premiers tomes est ici plus inégal : il y a beaucoup de lui et sa jeunesse rebelle n'est pas forcément représentative de la jeunesse espagnole. Enfin, la fin émouvante va bien tirer une larme à toute personne sensible et renforce le côté personnel de ce troisième tome.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2020 & © Zéphyr 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse