Dupuis : Marsupilami T32, Frnck T5

/ Critique - écrit par plienard, le 02/08/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Marsupilami - Tome 30 : Bienvenido a Bingo ! - note : 8/10

L'ambiance actuelle ne prête pas toujours à sourire. Tous les mouvements #Balance ton porc, féministes et genrés, s'ils ont leur raison d'être, ont quelque peu plombé l'atmosphère. Mais c'est sans compter sur Batem et Colman pour utiliser tout cela avec un seul objectif : en rire !


© Dupuis 2019.

 

On y retrouve l'ethnobotaniste, Diane Fosset, en route pour Bingo (le Las Vegas de la Palombie), dans la province du Macho-Picho. Elle a pour objectif de protéger le cactus le plus vieux du monde contre la construction d'une route et d'un casino. L'accueil qui lui est fait n'est pas franchement enthousiaste d'autant qu'elle arrive dans la province la plus machiste qui puisse exister. Alors quand le chien des douaniers renifle étrangement sa valise et que les douaniers font preuve d'une misogynie certaine, les choses ne peuvent que mal se passer. Elle finit emprisonnée alors que Bibi, cachée dans sa valise, s'enfuie dans le désert.

Une histoire 100% héroïne où les auteurs dénoncent avec humour de tous les misogynes et machistes de la Terre. Leur trait, à peine accentué, offre des situations iconoclastes et drôles. Et le petit plus de la série sont les petites notes d'humour cachées en second plan.

 

Frnck - Tome 5 : Cannibales - note : 8,5/10

C'est un second cycle qui démarre avec ce tome 5 de Frnck, par Olivier Bocquet et Brice Cossu, aux éditions Dupuis. Forte de son succès, cette série réinvente le voyage dans le temps pour le grand malheur de son personnage principal. Toujours bloqué dans la préhistoire, Frnck est tenu pour responsable de la disparition de Léonard et Gargouille aux yeux de la tribu. Mais lui sait bien qu'ils ont réussi à s'en sortir et qu'ils sont certainement là où lui rêverait d'être : au 21ième siècle ! Car ses mésaventures ne sont pas finies et prennent un nouveau tour.


© Dupuis 2019.

 

Séparé de la tribu à cause d'un monstre marin, il se retrouve seul face à un drôle de personnage qui lui fait un massage cardiaque au rythme de "stayin' alive" des Bee Gees ! Puis c'est une tribu de cannibales qui le capture. Décidément rien ne va !

Ce nouveau cycle démarre sur les chapeaux de roue et ne perd en rien toute l'énergie du premier cycle. Le succès ne devrait pas se démentir.

 


Les couvertures des 2 albums - © Dupuis 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse