Dupuis : Un maillot pour l’Algérie, Tamara T14, Magic 7 T1

/ Critique - écrit par plienard, le 15/04/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

De la fraternité, de l’amitié et du fantastique pour ce trio d’albums chez Dupuis.

Un maillot pour l’Algérie – note : 8/10

Qui aurait pu penser que jouer au football, c’était faire aussi de la politique ! C’est ce que démontre ce très bel album de Kris, Bertrand Galic et dessinée par Javi Rey.


©Dupuis édition 2016.

Ce n’était pourtant pas une partie gagnée d’avance. En effet, une histoire vraie de footballeurs algériens en pleine période de la guerre d’Algérie, on se dit qu’on ne va pas rigoler à toutes les pages. Et c’est vrai qu’on ne rigole pas tout le temps. Par contre, on sourit, on s’amuse très souvent dans ce road-movie un peu spécial que l’équipe d’Algérie naissante va vivre. Car, il faut le dire, les auteurs évitent tous les drames de la guerre d’Algérie, même si elle reste présente et se rappelle au bon souvenir de nos footballeurs par moment. Ils donnent une aura positive à cette aventure, où la famille, l’amour et l’amitié sont ici traités plutôt que la mort et la guerre. C’est une action pacifique mais belle et bien politique. Cette histoire est une véritable bouffée d’oxygène. Elle donne de l’espoir, même si vous n’êtes par Algérien, mais tout simplement si vous êtes humain.

Nous sommes en 1958, à quelques semaines de la coupe du monde en Suède. L’algérois Rachid Makhloufi porte haut les couleurs de Saint-Étienne et est pressenti pour être sélectionné en équipe de France. Pourtant, lui et d’autres joueurs du championnat de France vont quitter clandestinement la France pour créer la première équipe d’Algérie qui n’est pas encore un pays libre. On va suivre alors cette étrange aventure, d’une équipe qui n’est pas reconnue par la FIFA, qui va remporter plus de 80 matchs à travers le monde. Ils vont alors rencontrer des équipes du Moyen-Orient, des pays de l’est, d’Asie. Ils vont être confrontés au mépris, et vont obtenir la reconnaissance grâce à leur pieds mais surtout grâce à leur courage et leur obstination. Cet album va aussi nous faire comprendre tout le sens politique de cette action, loin d’être anodine et l’importance d’une équipe nationale.

Cet album s’adresse autant aux gens qui ont connus cette période, et peut-être cette histoire, qu’aux férus de football, qu’aux algériens et qu’aux jeunes générations. Il montre que l’identité d’une nation ne passe pas par les armes mais par la conviction de ceux qui la constitue.

 

 Tamara – Tome 14 : Amies pour la vie ! – note : 8/10

Le quatuor infernal Zidrou-Lou-Darasse-Bosse signe un quatorzième album de Tamara, et on a envie de leur dire de ne pas s’arrêter. Cette jeune fille enrobée ne cesse de nous charmer toujours un peu plus. Et la jeune fille complexée des premiers tomes laisse la place peu à peu à une jeune femme épanouie (et oui, elle a fait miam-mioum avec Diégo) avec encore quelques inquiétudes mais rien de bien complexant.


©Dupuis édition 2016.

Cependant, c'est une Tamara complètement détruite qu’on retrouve dans les premières pages de cet album. La pauvre se sent tellement coupable d’avoir flirter avec un autre garçon que Diégo et qui a abouti à leur séparation, qu’elle redoute le retour au lycée et les réflexions des copains et copines. D’autant qu'elle est toujours amoureuse du beau chilien. Si l’accueil est en effet plutôt glacial, d’autres sujets et événements vont vite faire passer ses problèmes de cœur au second plan. Ainsi, les ruptures incessantes de Wagner et Anaïs alimentent les cancans et l’arrivée d’un nouveau professeur va tout chambouler et en premier lieu sa meilleure amie Jelilah. L’occasion pour Tamara de lui prouver qu’elles sont bien amies pour la vie.

Cette série est à mettre entre toutes les mains et en particulier celle des enfants.

 

Magic 7 – Tome 1 : Jamais seuls – note : 6/10

Une nouvelle série jeunesse vient de paraître aux éditions Dupuis avec Magic 7, l’histoire de jeunes adolescents, au nombre de 7 (vous l’aurez compris), doués de super pouvoirs allant du spiritisme à la télépathie, en passant par le chamanisme, le démonisme, le divinatoire, l’alchimie ou la magie. Aucun ne se connaît pour l’instant, mais ça ne va pas durer.


©Dupuis édition 2016.

Léo arrive dans un nouveau collège et pour son premier jour, il va déjà atterrir dans le bureau de la directrice à la suite d’une mauvaise blague des 2 caïds de l’école. Il y rencontre Hamelin et Farah, d’autres adolescents « à problèmes ». Le premier est soupçonné d’être l’auteur des vols commis depuis un moment. Léo et ses deux nouveaux amis vont enquêter pour prouver l’innocence d’Hamelin et par la même occasion vont se révéler leur pouvoirs étonnants.


Les couvertures des 3 albums - ©Dupuis édition 2016.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse