Brigitte Bardot & Marilyn Monroe

/ Critique - écrit par plienard, le 18/06/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Deux sex-symbol !

Bernard Swysen et Christian Paty sortent deux albums en même temps sur deux stars féminines qui ne laissent personne indifférent. L'une est française et s'appelle Brigitte Bardot, l'autre est américaine et se fait appeler Marilyn Monroe, de son vrai nom Norma Jean Baker

Intéressons-nous tout d'abord à notre star française, dont le rayonnement fut et reste malgré tout mondial. Celle qui fut la plus belle femme du monde, a été autant adulée que haïe. Actrice, chanteuse, elle va laisser tomber une carrière dorée pour se consacrer entièrement et pleinement à la protection des animaux. Une vocation que peu de gens comprendront mais que cette bande dessinée permet de mieux appréhender.


© Dupuis 2020.

 Fille d'une famille bourgeoise catholique stricte, elle va d'abord s'en émanciper avec la danse classique. Puis des photos d'elle à 15 ans dans le magazine Elle vont démarrer une carrière qu'elle n'a pas forcément chercher à faire. Quelques "petits rôles dans de grands films et de grands rôles dans de petits films" vont la propulser sans qu'elle sache vraiment pourquoi elle provoque autant d'hystérie. Une vie intime compliquée, enchaînant les amants et les histoires, à la recherche d'un amour vrai et sincère, vont un peu plus écrire sa légende de sex-symbol.

Bernard Swysen et Christian Paty (Les Blondes) rendent un bel hommage à BB en la présentant victime de l'incompréhension des autres et surtout l'état d'espritet l'énergie qu'elle consecre pour la défense des animaux. Un sujet plus dans l'air du temps qu'à l'époque.

En éditant la biographie de Marilyn Monroe en même temps que celle de Brigitte Bardot, on a envie de faire des parallèles de leur existence. Elles n'ont pourtant pas autant de points communs qu'on pourrait le penser, à l'exception d'avoir été de véritables sex-symbol, manipulées par les hommes (à une époque où le mouvement #MeToo n'existait pas), à la recherche d'un amour idéal qu'elle ne trouveront jamais.


Cherchez pas, Marilyn n'y est pas ! © Dupuis 2020.

 Pour le reste l'américaine n'est pas née avec une cuillère dorée dans la bouche. Bien au contraire. Un père inconnu, une mère passablement légère ou folle, brinquebalée de famille en famille, elle aura eu une enfance compliquée au cours de laquelle elle va découvrir l'effet qu'elle fait aux hommes sans réellement le comprendre. Ce qui va lui attirer la jalousie du genre féminin. Mais grâce à son pouvoir d'attraction, elle va réussir à trouver des contrats au cinéma mais sera exploitée longtemps par la Fox.

L'album retrace sa vie avec précisions, du point de vue de l'actrice. Mais on ne rentre jamais vraiment dans le détail. Ainsi, sa passion avec un fameux président des États-Unis reste très évasive.

Deux albums qui se répondent l'un à l'autre avec la scène de la rencontre entre Marilyn et Brigitte le 29 octobre 1956, au Empire theatre, Leicester Square. Une façon ludique et plaisante de découvrir deux vies hors-normes.

 


Les couvertures des 2 albums - © Dupuis 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse