Dupuis : Jacques Prévert n'est pas un poète

/ Critique - écrit par plienard, le 26/02/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Une bande dessinée biopic aux multiples qualités à l'image de l'artiste qu'elle raconte.

Jacques Prévert n'est pas un poète - note : 8/10

Jacques Prévert est un géant de la culture française. S'attaquer à sa vie est une audace folle que Christian Cailleaux et Hervé Bourhis ont cherché à faire. Leur livre n'est pas juste une simple biographie qui reprendrait les évènements marquants de sa vie. Ils veulent nous faire sentir l'essence, la philosophie du bonhomme.


© Dupuis 2017.

 Car il faut être honnête, tout le monde ne connait pas la vie et l'oeuvre de Jacques Prévert, et encore moins l'homme. Pour beaucoup, il est un poète, celui qu'on apprend à l'école. Pour d'autre il est un cinéaste, le dialoguiste du Quai des brumes. Pour certains, il est un communiste engagé, ou un surréaliste. De multiples casquettes qui forment un tout.

Cet album va vous apprendre tout cela, et bien plus encore. On découvre une certaine bonhomie, une impertinence, un côté je-men-foutiste, un détachement qu'on n'attendait pas forcément d'une telle icône. Bien sûr, tout cela est un peu enjolivé, mais quelle importance.

L'album décrit un virtuose des mots et est à l'image du personnage : inattendu, inclassable. Il en émerge une certaine poésie. Alors Jacques Prévert n'est pas un poète ? Oh non, il est bien plus que cela !


© Dupuis 2017.

 


 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse