Dupuis : Gaston fête ses 60 ans

/ Critique - écrit par plienard, le 01/03/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le poète de la fainéantise revient pour un hors-série sur ses 60 ans d'existence. Et ce n'est qu'un avant goût.

Si Franquin nous a quitté il y a 20 ans, le 5 janvier 1997 pour être exact, ses personnages et leurs univers restent bien ancré dans notre imaginaire collectif et ne vieillissent pas. Parmi eux, il y en a un qui garde une place à part dans notre panthéon des héros (disons plutôt anti-héros d'ailleurs) de la bande dessinée franco-belge.


© Dupuis, Franquin.

 Gaston, l'éternel tire-au-flanc des éditions Dupuis fête déjà ses 60 ans, apparu dans le journal de Spirou le 28 février 1957. Et le jeune homme n'a pas pris une ride, pour preuve cet ouvrage reprenant quelques bons gags de ses jeunes années où il inventait, jouait de la musique, partait en guerre contre les parcmètres ou manisfestait pour la protection des animaux. Et puis, il y a l'amour, personnalisé par M'zelle Jeanne qui est la preuve que ce sentiment rend beau et/ou aveugle. Cette simple secrétaire va tout simplement passer d'un physique austère et ingrat (avec une tête en forme de casserole) à une jeune femme belle et sexy.

Outre ce numéro anniversaire, Gaston c'est près de 900 planches de dessins qui devraient être réédités dans une édition spéciale anniversaire au tirage limité en 22 volumes pour ce mois d'avril 2017. Mais c'est aussi un film prévu pour 2018 (voir ici), une exposition jusqu'au 10 avril 2017 au centre Georges Pompidou ou un hors-série de Paris Match actuellement en librairie. On n'a pas fini d'en parler !


© Dupuis.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse