Dupuis : Gaston hors-série, Harmony T5, Lady S T14

/ Critique - écrit par plienard, le 15/12/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Deux femmes de caractères et un gaffeur publicitaire

Harmony - Tome 5 : Dies irae - note : 7,5/10

C'est avec une formule latine qu'on découvre le cinquième tome d'Harmony, une série jeunesse fantastique aux éditions Dupuis par Mathieu Reynès. Littéralement "jour de colère", ce nouvel album monte crescendo dans la tension pour un déferlement de puissance finale. Mais plutôt que de vous raconter la fin, revenons au début de l'histoire : Harmony se cache avec Payne et Eden. Mais malgré leurs précautions, ils ont été repérés. Et grâce à une diversion pour éloigner Harmony,  un groupe d'intervention enlève Payne et Eden.


© Dupuis 2019.

 Un suspens haletant tient le lecteur tout au long de l'album. Et pour ceux qui connaissent la série depuis son début, une interrogation sur l'absence d'Harmony planera tout au long du récit. Mais c'est bel et bien autour d'un vieil ennemi d'Eden que l'album tourne. On va découvrir qui il est et quel est son but.

Mathieu Reynès est auteur complet de cette série pour un résultat emballant, mettant en scène jeunes adolescents et forces divines.

 

Lady S - Tome 14 : Code vampiir - note : 6,5/10

L'espionne la plus involontaire qui soit se retrouve une nouvelle fois et bien malgré elle au milieu d'une opposition entre l'OTAN et la Russie, suite à la disparition d'un prototype de drône sous-marin.


© Dupuis 2019.

 Shania Rivkas reçoit des nouvelles inquiétantes de sa tante Ivana qui vient d'être hospitalisée à Talinn. Elle n'hésite pas une seconde pour la rejoindre. Au même moment, un marin russe est accueilli dans le même hôpital. Il est dans un état grave et a des informations à transmettre aux services secrets russes. Suite à un quiproquo, Shania pénètre dans sa chambre et échange quelques mots. Il n'en faut pas plus pour que le petit monde de l'espionnage fasse des raccourcis et emmène la belle mais fausse espionne dans une aventure dangereuse.

Philippe Aymond mène la vie dure à son héroïne qui fait preuve de malchance. Une fois encore, elle se retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment. Cela pourrait passer si elle ne faisait pas preuve d'une certaine naïveté, en plus.

Après toutes ses mésaventures (voir ses 13 albums), qu'elle ne prête pas plus d'attention aux événements qui jouent contre elle, frise l'innocence et la crédulité, voire la bêtise. L'intérêt de l'intrigue doit donc au bon vouloir du lecteur de croire en la sincérité de l'héroïne. Sinon, l'album apparait totalement irréaliste.

 

Gaston, hors-série - Gaffes en réclame - note : 8/10

Depuis quelques années les albums de Gaston font l'objet d'un travail de restauration sur les couleurs par Frédéric Jannin. Un travail qui bénéficie aux albums hors-série, dont celui-ci, Gaffes en réclame, consacré à un "second" métier de Gaston Lagaffe, celui de la publicité.


© Dupuis 2019.

 Outre les gags tirés des albums de Franquin et Jidéhem dans lesquels Gaston faisait de la vraie publicité (pour une lotion capillaire, de la crème à raser, et pour le journal de Spirou évidemment), il a aussi été utilisé comme vecteur publicitaire.

La plus célèbre et la plus connue, sans doute, est certainement les réclames pour l'orange Piedboeuf (devenu Jupiler depuis), mais il a maintes fois fait la publicité de ces propres albums dans le journal de Spirou. Et plus étonnant encore, il a été l'icône de certaines marques, comme un voyagiste (Airtour), des assurances, un appareil photo Kodak, un jeux électronique (l'occasion de découvrir son neveu), la poste française (!), de la lessive, du jus de raisin, l'école publique, des photocopieuses Rank Xerox, des transports public (comme la RATP ou l'UTP - transports publics belges), pour les piles Philips …

Des dessins et des gags rarissimes de Franquin, voire des inédits, cet album est inévitable si vous voulez tout avoir et tout savoir de Gaston. Mais est-il bien nécessaire d'en faire la pub ?

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse