Dupuis : Créatures T1, Champignac T2, Les As du Pacifique T2

/ Critique - écrit par plienard, le 04/03/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Créatures - Tome 1 : La vile qui ne dort jamais - note : 8/10

Quand la série Cédric peut fièrement se vanter d'en être à son trente-quatrième tome, Créatures va, elle, tenter de trouver son public avec un premier tome intéressant. Mais on n'est pas du tout dans le même registre. On est ici plutôt dans l'ambiance de Seuls qui avait rénové le genre des albums Dupuis qui s'adressaient à de jeunes lecteurs.


© Dupuis 2021.

 

Signé Djief (aux dessins) et Stéphane Betbeder au scénario, on nous emmène dans un New York déserté où des enfants tentent de survivre et d'échapper à des adultes totalement sous l'influence d'une créature horrifique sortie des eaux.

Dans cet univers, Chief et La Crado s'apprêtent à "débarrasser" Vanille et son frère Minus de leurs précieuses conserves. Mais il va falloir se dépêcher car la nuit va bientôt arriver avec sa source de problèmes.

Le parallèle à la série Seuls est inévitable à partir du moment où l'on met en scène des enfants seuls et abandonnés, et encore plus quand on édite son récit chez Dupuis. Mais très vite, la référence s'efface devant l'efficacité du scénario, sorte de Stranger things pour jeune public. Ce premier tome installe les personnages avec notamment Minus doué d'un pouvoir permettant de rester invisible aux créatures. Les surprises promettent d'être nombreuses dans les futurs albums qu'on attend ... impatiemment.

 

Champignac - Tome 2 : Le patient A - note : 8/10

Avant les aventures de Spirou, Champignac a eu une vie. Et Beka - Caroline Roque et Bertrand Escaich - se chargent de nous en raconter les faits marquants, d'autant qu'il aurait participé à toutes les inventions marquantes du XXème siècle !


© Dupuis 2021.

 

Après avoir aidé Alan Türing à décoder la machine Enigma, Pacôme et Blair McKenzie - avec qui il entretient une relation amoureuse - vont s'envoler pour l'Allemagne afin de sauver deux amis savants retenus par les nazis, Bruynseeleke et Schwartz.

Les scénaristes parviennent à mélanger la réalité avec la fiction et réussissent le tour de force d'y intégrer d'autres personnages de la série Spirou comme les deux scientifiques nommés ci-dessus.

David Etien est aux crayons de cette série semi-réaliste et lui donne une identité. Car si on peut faire des rapprochements avec la série Spirou au travers des personnages, l'ambiance y est toute autre. Plus sombre, nous sommes en pleine guerre mondiale et le sort du monde se joue. Un impératif réaliste est ainsi de mise.

 

Les As du Pacifique - Tome 2 : Gunfight à OK Corail - note : 7/10

Le jeune pilote Faust a été abattu avec un autre pilote au cours de son premier affrontement dans les airs. S'il parvient à sauter en parachute, il se retrouve perdu en pleine jungle. Mais grâce à son sens de la déduction et de l'orientation, il parvient à retrouver l'autre pilote (par hasard) et son avion avec la radio pour qu'on vienne les secourir. Il aura alors la volonté de montrer qu'il est bien un As au combat et rapidement il va être confronté à son équivalent japonais.

Une bande dessinée avec quelques superbes combats aériens et un personnage particulièrement imbu de sa personne. Il a un côté irritant, mais il est bien le champion qu'il prétend. La fin montre aussi une séquence plus émouvante qui prouve qu'il a aussi un coeur et des sentiments.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis - © Zéphyr.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse