Dupuis : Buck Danny classic T6, Les Crannibales intégrale 2, Raowl T1

/ Critique - écrit par plienard, le 24/07/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Chez Dupuis, on fait de la BD classique mais on sait aussi sortir des sentiers battus.

Raowl - Livre 1er  : La Belle et la Bête - note : 7,5/10

Quand Tebo s'attaque aux contes de fées et aux histoires de princesses et de princes charmants, ce n'est pas un vent de fraîcheur qu'il souffle, mais bel et bien une tornade d'absurdités. Il casse tous les codes du genre et c'est ainsi qu'une princesse est libérée par une Bête, prince de la bagarre au charme incertain. Elle, qui attendait un prince charmant avec du muscle autour, va aller de désillusion en désillusion : les princes charmants c'est vraiment des histoires pour princesses ! Ne reste plus qu'à partir avec une princesse sur sa licorne.


© Dupuis 2019.

 

Tebo fait ce qu'on attend de lui : de la bande dessinée humoristique avec une certaine irréverrescence. C'est sa marque de fabrique. On le sent cependant avec plus de retenue qu'à l'habitude. Le fait d'une pré-publication dans le Journal de Spirou et un public pas forcément habitué à son humour ? Il est vrai que ce genre de héros n'est pas habituel. Mais quand l'humour est présent et de qualité, on peut tout se permettre (?).

 

Buck Danny classic - Tome 6 : Alerte rouge - note : 6/10

Alors que la série mère continue de faire vivre des aventures à Buck Danny et ses amis dans un style et une époque moderne, Buck Danny classic se la joue plus old school et dans l'esprit et le style des auteurs de l'époque - Charlier, Hubinon et Troisfontaines.


© Dupuis 2019.

 

On est en pleine guerre froide. Buck, Tumb et Sonny sont coincés en RDA (voir le tome précédent pour en connaître la raison) et tentent d'échapper à la Stasi. L'objectif est de rapporter les plans de l'avion secret russe. Mais Buck se rend vite compte que pour empêcher la troisième guerre mondiale, il faudra aller détruire l'appareil en plein territoire ennemi. Nos amis vont alors devoir se séparer.

Suite du cycle Guerre froide démarré avec le tome 5, ce récit par Arroyo (dessins), Marniquet et Zumbiehl (scénario) fleure bon le classicisme de l'âge d'or de Buck Danny créé en 1948 ! De la grande aventure avec des méchants communistes, un Sonny à la fois gaffeur et avec ses moments d'héroïsme, un Buck toujours aussi chevaleresque, l'esprit de la série est bel et bien respecté.

 

Les Crannibales - Intégrale 2 : 2000-2005 - note : 8/10

On retrouve la famille Ducroc plus affamée que jamais pour le tome 2 de son intégrale regroupant les quatre derniers albums parus entre 2000 et 2005. Une intégrale enrichie, comme il se doit, d'un dossier complet - comme toute bonne intégrale des éditions Dupuis - et de planches inédites ou oubliées parues dans le Journal de Spirou.


© Dupuis 2019.

 

À la fourchette de cet ovni des éditions Dupuis, Zidrou (scénario), Fournier (dessins) et Tinlot (rédacteur en chef du journal). Le trio marche sur un fil au-dessus du précipice tant le sujet pourrait vite s'avérer scabreux. On reste cependant toujours à la limite du raisonnable (même si certains lecteurs ont dû faire part de leur mécontentement à l'époque).

Mais avec leur famille cannibale, les auteurs ont ainsi réussi à faire plusieurs versions (édulcorée, hard et très très hard) du petit chaperon rouge, ont réécrit l'Histoire façon Crannibales, ou encore plagié Goscinny. Mais comme rien n'arrête leur fringale et qu'il n'est pas facile de trouver des morceaux de premiers choix ou de s'alimenter correctement, les Crannibales vont investir dans une ambulance, histoire de ramasser la viande encore fraîche … Quant à M Folichon, leur voisin, il cherche tant bien que mal à faire sortir la vérité sur leur véritable nature.

Reste que s'ils sont cannibales, ils n'en sont pour autant des monstres. La preuve, ils ne mangent pas de cheval !

 


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse