7/10Les Autres gens

/ Critique - écrit par plienard, le 28/04/2014
Notre verdict : 7/10 - Une autre façon de faire de la BD

Temps de lecture estimé de l'article : 8 minute(s) - laisser un commentaire

A l'occasion de la sortie du dixième album chez Dupuis, faisons un point sur la série Les Autres Gens.

Bon nombre de nouveaux auteurs ont commencé à dessiner sur Internet avant d’être remarqués et édités de manière traditionnelle (avec un livre, une couverture et des pages à l’intérieur). Et c’est un peu le cas ici. Thomas cadène, via WWW.LESAUTRESGENS.COM, invite des dessinateurs à mettre en image un projet un peu fou, en 2010,  avec une sorte de BDnovela sur le net. Et le succès est au rendez-vous. Quelle en est la recette ?


DR.

Tout d’abord, les auteurs répondent présents avec la fine fleur de la génération actuelle. À un rythme effréné, un épisode des Autres Gens est mis en ligne (un par jour sachant qu’un épisode fait à peu près 6 à 8 pages en général).

Ensuite, les lecteurs montrent aussi de l’intérêt. Et voilà que les éditions Dupuis proposent depuis Avril 2011 (un an après le début du projet) de relier tout cela dans des livres. 10 albums plus tard, soit 15 mois de parution sur le web, l’intérêt des lecteurs ne se dément pas. Mais pourquoi un tel engouement ?

La réponse la plus évidente est que le lecteur aime retrouver des personnages de façon récurrente. On peut faire le parallèle avec le succès télévisuel de Plus belle la vie sur France 3. À ceci près que les Autres Gens ne reprend pas forcément des sujets d’actualité immédiat ou récent. Il y en a bien sûr. On pense à la mésaventure de DSK dont il est fait allusion dans ce 10ième album. En général, il s’agit plus de sujet de société que de sujet d’actualité.

La deuxième réponse, tout aussi évidente, est qu’il est nécessaire d’avoir des auteurs de talent. Comme on a déjà pu le dire, les dessinateurs qui participent font partie des « représentants les plus prestigieux de leur génération ». Et pour vous en convaincre, je vous invite à lire la liste de tous les auteurs présents dans les 10 albums à la fin de cet article.

Il faut aussi une intrigue qui accroche, avec des personnages attachants, mystérieux, repoussant, que l’on peut aimer ou détester. C’est le rôle dévolu à Thomas Cadène – qui va créer un sacré panel de personnages – et à qui viendront prêter main forte à partir du tome 7 les auteurs suivants : AK, Boulet, Lommsek, Melchior-Durand Stéphane, Montaigne Marion, Pochep, Safieddine Joseph, Terreur Graphique, Wandrille.

 

Petite présentation des personnages :

 


Mathilde.

Mathilde Islematy : c’est avec elle que tout commence. Un inconnu (Hippolyte Offman) l’aborde dans la rue pour lui demander trois numéro pour jouer au loto ainsi que son numéro de téléphone au cas ou il gagnerait (l’inconnu est honnête !). Croyant à un mauvais plan drague, elle refuse avant de finir par accepter. Bien lui en a prendra car elle va gagner 60 millions d’Euros ! Sa vie va être bouleversée !

 

Hippolyte Offman : ce n’est pas l’inconnu qui offre des fleurs, mais celui qui offre 60 millions ! N’est-ce pas mieux mesdames ? Il est un des fils de la très riche et puissante famille Offman ce qu’il vit très mal. Psychologiquement, il est un peu fragile. Il a perdu un frère (Anatole) et est sous l’emprise de sa famille commandée par son second frère Louis. Son gain du Loto va lui donner le courage de s’éloigner de sa famille. Mais il va se mettre à voir un petit homme bleu (qui n’est pas un schtroumpf !).

 


Henri.

Henri Islematy : Père de Mathilde, il est fonctionnaire au ministère des finances et comble du paradoxe, il est communiste extrémiste. Il va très mal vivre que sa fille soit à la tête d’une telle fortune. Intransigeant sur ses positions, sa femme, Irène, va finir par le quitter.

 

 Irène Islematy : Mère de Mathilde, donc, elle est professeur de français au lycée. C’est un des personnages les plus tranquilles, mais pas le moins mis à l’épreuve. Elle va quitter son mari, son fils va disparaître sans donner de nouvelles, et sa fille va partir à travers le monde. Elle se retrouve toute seule.

 

Romain Islematy : Frère de Mathilde, il galère au chômage avant de trouver un boulot de manière inattendue. À partir de là, il va complètement changer, son boulot lui demandant d’être particulièrement discret.

 


Camille.

Camille Meyer : Copine de Mathilde, elle désespère de trouver un petit-copain quand Gédéon se présente. Le problème c’est qu’il est un peu escort-boy ...

 

Emmanuel Viriat : étudiant brillant et amoureux transi de Mathilde, il va s’épanouir grâce à ses voisins, Hélène et John, lors de partie à trois !!

 

Arnaud de Stens : plutôt beau gosse, il a cette assurance des mecs qui plaisent aux filles. Plutôt dilettante côté étude, il demander de l’aide à Emmanuel qui voit en lui un rival dans son histoire avec Mathilde. Leur rapport finiront par s’apaiser.

 


Arnaud de Stens.

Dimitri : cousin de Mathilde, il travaille dans un bar et est en couple avec Sarah. Ils essaient d’avoir un bébé.

 

Sarah : c’est la petit-amie de Dimitri. Leur rapport commence à se compliquer car ils n’arrivent pas à avoir un enfant.

 

Florence Mouchin : amie de Mathilde, elle était aussi secrètement amoureuse d’Arnaud qui fait semblant de ne pas s’en rendre compte. Le départ de Mathilde va lui laisser le champ libre

 


Louis.

Louis Offman : c’est le barjot de l’histoire. Homme d’affaires richissime, il se prend pour le maître du monde. Il tyrannise sa famille et veut contrôler l’existence de tout le monde. Sado-maso, il ne comprend que le rapport de force et n’envisage pas la défaite. On peut aisément le comparer à un homme politique qui a récemment défrayé la chronique pour des moeurs légeres.

 

Yukiko Offman : c’est la femme de Louis. D’origine japonaise, c’est l’équivalent de Louis au féminin à ceci près que c’est une femme. Et la différence est importante.

 

Anatole Offman : C’est le frère suicidé du début. On ne le verra jamais, mais il est toujours très présent (surtout au début). Son décès va fortement bouleverser la famille et Hippolyte en particulier.

 

Gersande Offman-Broussel : sœur d’Hippolyte et de Louis.

 


Romain.

Mme Offman : c’est la mère de la famille Offman. Elle est sèche et autoritaire. Louis est son digne fils.

 

Léa Offman-McNamara : veuve d’Anatole et mère de Basile, elle va quitter la famille Offman ce qui ne plait pas à Louis.

 

Faustine Suarez-Offman : femme d’Hippolyte, elle va peu à peu s’éloigner de lui. Elle veut revenir à une vie normale et reprendre un métier.

 

Stéphane Vaubert : petit ami de Mathilde, il est agent immobilier. Mais on apprend peu à peu qu’il cache un passé de militaire peu avouable. Louis va chercher à le faire chanter.

 

Kader Gouffret : petit ami de Romain (le frère de Mathilde), il ne refuse pas d’avoir des rapports avec des femmes.

 


John, Hélène et Emmanuel.

Gédéon : petit-ami de Camille, il est aussi escort-boy ce qui pose un souci pour sa petite-amie. Il va être impliqué dans ce dernier tome dans une sordide histoire de détournement de mineur.

 

Mamouna (Honorine) : c’est la grand-mère de Mathilde.

 

Hélène et John : le couple libéré de l’histoire qui va entraîner Emmanuel dans leurs ébats. Ils vont avoir un bébé et vont se séparer en de bons termes.

 

Vladimir : Homme d’affaire puissant, il va subir les foudres de Louis lorsqu’il va se mettre en ménage avec Léa Offman.

 

Au vu du nombre important de dessinateurs, et donc de style graphique, on peut avoir peur de ne pas toujours s’y retrouver. Heureusement, chaque épisode présente une première page avec les personnages présents ce qui permet au lecteur de bien les appréhender. Ainsi, plutôt que de devenir un frein à la compréhension de l’histoire, le panel des styles donne de la richesse et chacun peut découvrir des auteurs qui leur parleront peut-être plus que d’autres.


DR.

 

Liste des auteurs qui ont participé au projet ;

AK (Albums Dupuis n°5,6, 8, 9),

Alessandra, Joël (Le Périple de Baladassare) (Albums Dupuis n°3,4,6),

Allart, Thomas (HSE) (Albums Dupuis n°2),

Aris, Gilles (Albums Dupuis n°3),

Aseyn (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 7, 8, 9, 10),

Bachelier, Benjamin (Albums Dupuis n°4, 6, 8, 9, 10),

Balahy, Thibault (Albums Dupuis n°9, 10, 5),

Bandini (Albums Dupuis n°1, 2, 3),

Bannister (Albums Dupuis n°7),

Baur, Cati (Albums Dupuis n°4),

Begon, Maud (Je n’ai jamais connu la guerre) (Albums Dupuis n°10),

Bernet, Lison (Albums Dupuis n°8, 10),

Boulet (Albums Dupuis n°1, 8),

Cadène, Thomas (Albums Dupuis n°3, 7),

Capucine (Albums Dupuis n°8),

Castanié, Julien (Albums Dupuis n°3, 5, 6, 8),

Caulliez, Marie (Albums Dupuis n°6, 7, 9),

Chapron, Glen (Albums Dupuis n°6),

Clotka (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 6, 10),

Cruchaudet, Chloé (Albums Dupuis n°2, 3),

D'Aviau, Jérôme (Albums Dupuis n°6, 7, 9, 10),

Dufour, Julien (Albums Dupuis n°3, 4),

Falzon, Joseph (Albums Dupuis n°7, 8, 9, 10),

Ferlut, Nathalie (Albums Dupuis n°4, 6),

Fior, Manuele (L’entrevue) (Albums Dupuis n°2),

Franc, Alexandre (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8),

Garguilo, Didier (Albums Dupuis n°3, 5, 7, 9, 10),

Gilbert, Thomas (Albums Dupuis n°9),

Goerg, Sacha (Albums Dupuis n°4, 5, 6, 7, 8, 9, 10),

Gosselin, Thomas (Albums Dupuis n°4, 10),

Grand, Aurélie (Albums Dupuis n°8, 9, 10),

Grouazel, Florent (Albums Dupuis n°6, 8, 9, 10),

Guyon, Loïc (Albums Dupuis n°6, 7),

Kernel, Cédric (Albums Dupuis n°6, 7, 8, 9),

La Grenouille Noire (Albums Dupuis n°1, 2),

Locard, Younn (Albums Dupuis n°9),

Lommsek (Albums Dupuis n°8),

Manu-XYZ' (Albums Dupuis n°1, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10),

Marchetti, Christophe (Albums Dupuis n°1),

Mathieu, Thomas (Albums Dupuis n°9, 10),

Maupré, Agnès (Albums Dupuis n°7, 9),

Maurel, Pierre (Tabula rasa) (Albums Dupuis n°9),

Montaigne, Marion (Albums Dupuis n°2, 3, 8),

Mousse, Marion (L’écume des jours) (Albums Dupuis n°1, 6, 7, 8),

Nemiri, Nicolas (Albums Dupuis n°3, 6),

Obion (Albums Dupuis n°7),

Pasto (Albums Dupuis n°4, 5),

Pochep (Albums Dupuis n°6, 7, 8, 9, 10),

Princesse Cam Cam (Albums Dupuis n°2, 4, 6, 7, 10),

RaphaëlB. (Albums Dupuis n°6),

Ravard, François (Clichés de Bosnie) (Albums Dupuis n°5, 6),

Renart (Albums Dupuis n°6),

Rica (Albums Dupuis n°7, 8),

Robin (Albums Dupuis n°6),

Rochette, Jean-Marc (Le Transperceneige) (Albums Dupuis n°8),

Rodguen (Albums Dupuis n°5),

Sauvage, Marguerite (Albums Dupuis n°6),

Savoia, Sylvain (Marzi) (Albums Dupuis n°9),

Scesa, Margot (Albums Dupuis n°2, 3, 4, 5, 7, 8, 9, 10),

Scoffoni, Philippe (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 6),

Sécheresse, Loïc (Albums Dupuis n°3, 5, 6, 7, 8, 9, 10),

Sicaud, Natacha (Albums Dupuis n°8),

Singeon (Bienvenue) (Albums Dupuis n°1, 5, 6, 7, 8, 9, 10),

Sorel, Vincent (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 9, 10),

Stromboni, Jules (Albums Dupuis n°4, 5),

Surcouf, Erwann (Albums Dupuis n°1, 2, 4, 6, 7, 8, 9),

Tanxxx (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 7, 8),

Terreur Graphique (Albums Dupuis n°4, 8),

Torreele, Frans-Alexandre (Albums Dupuis n°10),

Tremblay, Melissa (Albums Dupuis n°3),

Vassant, Sébastien (Albums Dupuis n°1, 2, 3, 4, 6, 7, 8 ,10),

Villesange, Adrien (Albums Dupuis n°4),

Vivès, Bastien (Pour l’empire) (Albums Dupuis n°1,2, 3, 5),

Wild, Nicolas (Albums Dupuis n°3, 7),

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse