7/10Apollo - Des Hommes sur la Lune

/ Critique - écrit par Hugo Ruher, le 05/12/2018
Notre verdict : 7/10 - Voyage vers la Tranquilité (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Un documentaire, un récit initiatique, une histoire d'amour, d'aventure, politique ou à suspens... Il y a tellement à faire avec l'histoire d'Apollo 11. Les premiers hommes à avoir marché sur la Lune provoquent tant de discours et d'émotion que le sujet pourrait ne jamais être épuisé. Pourtant, le nombre de BD reste assez faible, alors quand il y en a une qui sort c'est un peu l'événement.

Au scénario on a Matt Fitch et Chris Baker, deux auteurs britanniques habitués à travailler ensemble et qui ont fondé leur propre maison d'édition. Pour ce projet, ils se sont offerts les services de Mike Collins. Artiste anglais qui travaille à la fois pour des comics et des séries télé, notamment Doctor Who... Et qui, détail amusant, est l'homonyme d'un des astronautes de la mission.


Passons assez rapidement sur le dessin, l'auteur de ces lignes n'est pas forcément spécialiste de BD, mais ce qu'on retient c'est que dans l'ensemble, Collins a adopté un style très documentaire, réaliste, avec également un effet vintage renforcé par l'utilisation d'un grain prononcé. Un choix qui retranscrit l'ambiance très sixties qui se dégage de l'oeuvre. On pourra saluer aussi le soin du détail apporté aux engins spatiaux, qui témoignent de la qualité des recherches effectuées. Certaines pages vides de tout dialogue permettent aussi d'admirer l'espace avec un aspect beaucoup plus onirique mais on y reviendra plus loin.


© Dunod.

 


En terme de récit, les auteurs ont choisi de surfer sur plusieurs angles à la fois, et arrivent à maintenir un certain équilibre. On a d'abord un aspect très documentaire toujours avec de nombreux détails techniques distillés ça et là, beaucoup de noms d'astronautes et d'ingénieurs, quitte parfois à perdre un peu le lecteur peu informé sur le sujet, et toute la mission décisive est retracée dans les moindres détails.Pourtant, on part régulièrement sur tout autre chose, avec des représentations de rêves de Michael Collins, l'astronaute resté en orbite autour de la Lune chargé de récupérer Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Des scènes hallucinantes le montrent face à un "esprit américain" incarné par un cowboy fou, ou encore face à une Lune à visage humain. Des envolées poétiques qui aèrent une histoire qui sans ça, serait restée extrêmement technique, voire même soporifique.Dans le même temps, de nombreux allers-retours sont faits sur Terre. A l'image du récent film First Man, les auteurs s'attardent sur Neil Armstrong qui subit le deuil après la mort de sa fille. On a aussi droit au point de vue de son épouse Janet, et à celui du père de Buzz Aldrin qui a des relations un peu compliquées avec son fils.


Autant de fils scénaristiques que les auteurs savent bien équilibrer sans que l'une de ces histoires ne paraissent en dessous des autres. Mention spéciale tout de même aux scènes psychédéliques vécues par Collins en orbite.On regrettera tout de même le traitement de l'aspect politique de la mission un peu en-deça. Ca se résume à quelques images du président américain Richard Nixon, qui regrette de manière plutôt visionnaire que jamais personne n'associera son nom à la conquête lunaire. Quelques petites parenthèses pas vraiment passionnantes qui nous sortent un peu du récit général mais qui restent cependant assez discrètes pour ne pas polluer le tout.


© Dunod.

 


Pour résumer, on est face à un bel objet, bien réalisé, bien écrit qui nous plonge dans cette mission légendaire. Les connaisseurs pourront admirer le soin apporté à la véracité historique, et les néophytes, même s'ils risquent d'être parfois un peu perdus, saisiront sans peine l'ampleur de cette épopée.

A noter que si les images ci-dessus sont en anglais, la BD est bien disponible en français, éditée chez Dunod.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse