Drakoo : Le serment de l'acier T1, Danthrakon T2

/ Critique - écrit par plienard, le 17/07/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le serment de l'acier - Tome 1 : Une gloire fantôme - Note : 7/10

Les peuples du Vaste Pays sortent d'une guerre fratricide qui a opposé le clan formé par les Onarques, Romanis et Sylvestres d'un côté aux Lithis et Aquilins de l'autre. La vie reprend peu à peu ses droits, mais la paix est fragile et les rancoeurs toujours tenaces. La mort d'un héros de guerre onarque, assassiné au coeur de la ville de Torrède, pourrait tout remettre en question. Estèla Ascensal est appelée à l'aide. Jeune auxiliaire de la garde, ses capacités particulières vont lui permettre d'aider les miliciens dans leur enquête. Tout laisse à penser que le meurtrier est d'origine Sylvestre.


© Drakoo 2020.

 Entrons dans un univers foisonnant où de nombreux peuples se cotoyent avec une sérénité plus ou moins de façade. Un monde complexe dans lequel deux héroïnes vont évoluer - Estèla et l'ancienne guerrière Aelis Mendigal - mais qui ne se rencontrent pas encore dans ce premier tome. Car nul doute que leurs chemins vont finir par se croiser. Et on en vient à se demander comment un monde si riche va pouvoir se contenir dans deux petits tomes seulement.

Cette inquiétude est aussi le résultat d'un album de qualité en ce qui concerne le dessin de Ferrari qui retrouve le scénariste Gwenaël après les Elfées.

 

Danthrakon - Tome 2 : Lyreleï la fantasque - note : 6,5/10

Suite des aventures de l'apprenti marmiton, Nuwan, devenu le réceptacle d'un livre de magie appelé le Danthrakon. Il va vouloir rompre le sortilège avec l'aide de l'étudiante Lerëh. Mais dans le même temps, il devient la convoitise de nombreux mages, parmi les plus importants et les plus puissants : l'inquisiteur Amutu qui en profite pour se débarrasser de ses adversaires les plus gênants ; le duc Funkre d'Arpiome ou encore Lyreleï de Sphate.


© Drakoo 2020.

 C'est du pur style Christophe Arleston qu'on retrouve avec ce deuxième tome. Le créateur de Lanfeust, ou des Naufragés d'Ythaq nous emmène dans la grande aventure pleine de fantasy avec un personnage masculin bien niais, et une héroïne pleine de ressource. Les méchants sont fourbes à souhait et comble de malheur (pour nos héros) ils sont nombreux. Des héros qui ne pourront même pas compter sur l'aide de la famille !

C'est Olivier Boiscommun (Trolls T1 à 3, Meutes, Anges) qui a la charge de dessiner cette histoire. Il le fait avec précision et style. On est facilement embarqué dans cet univers cohérent et magique. Les personnages secondaires apportent leur pendant humoristique notamment avec Didore, l'élève d'Amutu, ou encore Garman, le compagnon de mésaventure de Nuwan et Lerëh. La seule lourdeur à noter ce sont les noms à rallonge de la famille de Lerëh, qui sont sans cesse répétés.

 


Les couvertures des 2 albums - © Drakoo 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse