Drakoo : Danthrakon T3, Sheïd T1

/ Critique - écrit par plienard, le 07/12/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les auteurs de Forêts d'Opale refont équipe.

Sheïd - Tome 1 : Le piège de Mafate - note : 8/10

Quand l'un des meilleurs dessinateurs de son temps nous propose un nouvel album en tant qu'auteur complet on est à la fois impatient et interrogatif. C'est ici le cas de Philippe Pellet qui nous propose le premier tome d'un triptyque aux éditions Drakoo. Alors, la qualité de son histoire sera-t-elle à la hauteur de son immense talent de dessinateur ?


© Drakoo 2020.

 

Et le doute sera vite levé. Il faut croire que travailler avec Christophe Arleston sur les neuf premiers tomes des Forêts d'Opale, ou avec Dominique Latil sur la série Les Guerriers, est du genre enrichissant. Mais sans vouloir refaire ce que les autres ont déjà fait, Philippe Pellet réussit à y mettre sa "patte" et à nous proposer une histoire originale.

Sheïd est un ancien soldat qui vit désormais de contrebande. Il travaille pour des gens pas toujours respectables, comme le fameux Mhaus, qui va lui demander un service tres bien payer : "ramener un petit vieillard inoffensif ... en parfaite capacité de parler". Bien qu'il ne soit pas dupe, et qu'il a bien compris que derrière cet enlèvement se cache des gens plus importants que son commanditaire, il accepte.

Philippe Pellet décline tout un univers dense et détaillé en quelques pages. Ses intrigues sont savamment orchestrées et tout s'enchaîne parfaitement. Derrière les simples mésaventures de Sheïd se cachent une intrigue plus grande qui va mettre le personnage dans une situation difficile et inédite pour lui. Il est au milieu d'enjeux qui le dépassent et il ne le sait pas encore, même s'il le soupçonne.

Les fans du coup de crayon de l'auteur et de bonnes séries de BD en général ne pourront pas passer à côté de cette intrigante histoire.

 

Danthrakon - Tome 3 : Le marmiton bienheureux - note : 7,5/10

Quand on connaît les passions de Christophe Arleston pour les récits magiques et la bonne bouffe, on ne peut être que peu étonné de le voir écrire une histoire comme celle du Danthrakon.


© Drakoo 2020.

 

Pour rappel, le Danthrakon est un livre magique qui s'est totalement déversé dans le corps de Nuwan, un apprenti cuisinier. Il devient alors la convoitise de tous les plus grands mages. Il va alors chercher à se débarrasser du terrible pouvoir qu'il a récupéré et va découvrir le secret qui se cache derrière l'existence de ce livre.

Dernier tome de ce triptyque, aux éditions Drakoo. Une histoire de Christophe Arleston s'apprécie toujours avec autant de plaisir, d'autant qu'elle est dessinée par Olivier Boiscommun (Troll, six tomes chez Delcourt).

 


Les couvertures des 2 albums - © Drakoo 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse