Delcourt : Sillage premières armes, T2 miroir, Donjon antipodes +10000

/ Critique - écrit par plienard, le 11/11/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Deux séries à succès chez Delcourt

Donjon antipodes + 10000 - Rubeus Khan - note : 6,5/10

L'aventure Donjon a repris et ce n'est pas un petit virus mondial qui va l'empêcher de continuer. Après un retour à la genèse de Donjon - Donjon antipodes - 10000 - c'est un bond dans le futur lointain que Joann Sfar et Lewis Trondheim nous font franchir, 10 000 années très précisément. Et c'est une totale révolution qui peut déstabiliser les fans de la série.


© Delcourt 2020.

 

Si les monstres sont bien présents et les personnages animaliers familiers aux avant-postes, c'est bel et bien une histoire de science-fiction qui se déroule sous nos yeux.

Robert est gardien dans l'usine de construction de robots de son oncle. Mais il ne parvient pas à empêcher la destruction de l'usine par des voleurs et se voit accusé d'en être le complice. Direction la prison sans passer par la case départ. Son seul souci sera de pouvoir avoir des nouvelles de son fils. Et pour cela il va falloir qu'il participe à des combats de boxe clandestins dans l'enceinte de la prison.

Jamais la série n'aurait autant bien mérité son titre, car c'est bien aux antipodes de l'univers Donjon qu'on se trouve ici. Mais passé la surprise de cette ambiance presque contemporaine, l'intrigue se déroule comme une machine efficace avec le dessinateur Vince au pinceaux. Remarqué pour son incursion dans les comics - Shadow and the mysterious Three, Shadow and Doc Savage, Tarzan ou encore des couvertures pour Star Wars ou Ghost - et sa série Les Chronokids, il montre ici sa capacité à faire une bande dessinée franco-belge efficace.  Il y a du Benoît Sokal dans son dessin et surtout dans ses personnages animaliers.

 

Sillage, premières armes - Tome 2 : Vitesse de croisière - note : 8/10

Sillage est une série de Jean-David Morvan, dessinée par Philippe Buchet. Forte de 20 tomes, elle raconte les aventures de la terrienne Nävis, agent spécial de la Constituante. Mais avant d'être un agent spécial, et d'effectuer toutes ses périlleuses missions, Nävis, a, comme tout le monde dû démarrer. C'est ses premières missions qu'on va donc découvrir avec ce spin-off, qui se déroule entre le tome 2 et 3 de la série principale (pour les fans !).


© Delcourt 2020.

 

Nävis est barmaid sur un vaisseau de croisière et s'ennuie ferme. Elle supporte mal les clients alcoolisés, ce qui peut rendre compliqué un métier comme celui qui lui sert de couverture. En effet, elle est chargée d'assurer la sécurité car cinq vaisseaux ont déjà mystérieusement disparu avec leur équipage et leurs touristes.

Jean-David Morvan et Philippe Buchet sont toujours aux commandes, mais pour le scénario c'est Pierre-Mony Chan qui est en charge de le dessiner. Cadré par les créateurs de cet univers, le dessinateur ne peut pas se tromper. On retrouve tout ce qui marche dans la série mère avec un petit côté manga dans les expressions des personnages. Un style qu'on avait déjà eu l'occasion de découvrir sur sa série Cross-Fire (éditions Soleil).

 


Les couvertures des 2 albums - © Delcourt 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse