Delcourt : 7 héros, Détectives T6

/ Critique - écrit par plienard, le 12/09/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Je me répète mais les séries concept chez Delcourt sont d’une rare qualité. Alors en voici 2.

7 (saison 3) – Tome 4 : 7 héros – note : 7/10

Le concept 7 continue son office en mettant en lumière 7 héros, disons plutôt 7 vieux super-héros. En effet, le gouvernement (français, une fois n’est pas coutume) cherche à mettre la main sur les personnes présentant des pouvoirs hors-normes. C’est le cas d’Hector, un vieux monsieur sans histoire qui a le pouvoir de voler. Contraint de rejoindre d’autres semblables dans un centre spécial, ils sont étudiés pour découvrir l’origine de leurs pouvoirs. Mais ses nouveaux camarades projettent de s’échapper et n’attendaient plus que lui.


©Delcourt édition 2016.

Une histoire sympathique de Mathieu Salvia qui emprunte énormément aux histoires de super-héros qu’on a déjà vu. Les X-men sont les noms auxquels on pense immédiatement à ceci près qu’ils ont un petit côté « french touch » qui n’est pas déplaisant. On n’est ni dans l’exubérance, ni dans la surenchère, à l’image d’Hector d’un calme olympien alors qu’il vient d’être capturé et « emprisonné » (même si c’est une jolie prison) à l’insu de son plein gré (comme dirait l’autre). Il y a évidemment quelques questions, notamment sur l’étrange examen dont les héros font l’objet et sur la présence d’au moins un autre mutant dans une aile sécurisée du bâtiment.

Le dessin de Philippe Briones est très efficace, lui qui a déjà dessiner pour Marvel notamment. Sobre et d’une grande précision, il nous permet d’apprécier cette histoire de super-héros à la française.

 

Détectives – Tome 6 : John Eaton : Eaton in Love – note : 8/10

 

C’est au tour du docteur Eaton d’avoir droit à son épisode dans la série Détectives. Personnage extirpé de l’album 7 Détectives, il n’aura plus besoin de partager la vedette avec d’autres collègues prestigieux.

Compagnon du célèbre Nathan Else (l’équivalent de Sherlock Holmes dans la série) en bien mauvaise santé, John Eaton va donc le remplacer pour témoigner et apporter son expertise lors du procès de Miss Pumcake, surnommée « Le monstre botté » (voir le tome 1 de Détectives). Quelques mois plus tard, la demoiselle le réclame à tout prix. Elle ne veut communiquer qu’avec lui au grand dam des psychiatres qui l’étudient. Mais un mal ronge le docteur, un mal qui pourrait avoir des conséquences désastreuses.


©Delcourt édition 2016.

Suite de la série spin-off qui met en scène l’un des personnages de l’album 7 détectives et qui arrive bientôt à la fin. Le qualificatif de série prend ici tout son sens car il y a effectivement des liens avec les autres albums et notamment le tome 1.

Erik Hanna nous emmène à la suite du clone du docteur Watson sur des chemins étonnants. Son personnage affiche une double personnalité, à la docteur Jekyll et Mister Hyde, et apparaît particulièrement perturbé. Le scénariste ne nous permettra jamais de nous faire un avis tranché. Et la dessinatrice qui l’accompagne, Mara, signe un bel album dans la lignée de la série et dans le style de sa série Clues chez Akiléos (4 tomes – série terminée). Des personnages prenants, un John Eaton à la fois inquiétant et rassurant, une miss Pumcake froide et sexy, c’est un drôle d’album dans lequel le bien ne gagne pas forcément à la fin.


Les 2 couvertures - ©Delcourt édition 2016.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse