7.5/10Robilar ou le maistre chat - Tome 2 - Un ogre à marier

/ Critique - écrit par plienard, le 24/03/2021
Notre verdict : 7.5/10 - cinq princesses et un ogre !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

David Chauvel (scénario) et Sylvain Guynebaud (dessins) - et des couleurs de Lou - continuent de revoir les contes de notre enfance avec le tome 2 de Robilar ou le maistre chat aux éditions Delcourt.

On a bien un château, des princesses, un ogre, un chat (avec des bottes). Tous les ingrédients sont présents pour une histoire traditionnelle mais on tire plus dans la satire façon Shrek ou Garulfo que Cendrillon ou Jacques et le haricot magique.


© Delcourt 2021.

 

Robilar et son ami l'ogre ont maintenant pris possession du château. Exit le roi, sa fille et Panisse qui croupissent en prison (voir le tome 1). Mais l'ogre fait une grosse déprime. Rien ne semble le distraire. Il n'aspire qu'à une chose : retrouver sa forme humaine en embrassant une princesse. Robilar va alors propager la nouvelle et "inviter toutes les prétendantes à se présenter au plus vite en son château". Et c'est un panel de cinq princesses qui von accourir : Zellandine "la belle aux bois sans soif", Catherinette dit "Peau de bique", Nadège la "Princesse au pois chiche", Maria Sophia Margaretha "Blanche-mièvre" et Ray Ponce !

Et ça va être la cour d'empoigne pour obtenir la main de l'ogre et devenir reine. Des princesses sans scrupule, prêtes à toutes les bassesses voir plus pour devenir l'élue.

Drôle, caustique, cet album est une petite merveille par les dessins et les dialogues. On prend du plaisir, et on se laisse surprendre par une fin inattendue.

 


© Delcourt 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse