Delcourt : Mobius, Jour J édition spéciale

/ Critique - écrit par plienard, le 23/08/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : delcourt jour kordey igor tome jean informations

Deux albums de Kordey !

Mobius - Tome 1 : Les fils du vent - note : 8.5/10

Le duo Pécau-Kordey est une nouvelle réuni pour une nouvelle série chez Delcourt, Mobius, après Keltos, Les 30 deniers, Jour J (les tomes 12, 15, 24, 27, 29, 30, 31 & 36 à ce jour), L'Histoire secrète, Empire. Le pitch peut se résumer à cela : deux agents partent à la poursuite d'un tueur en série à travers différents pans de l'univers.


© Delcourt 2021.

 

Berg vit caché dans un camp de gitans, à Saint-Denis, en banlieue parisienne. Mais un groupe d'intervention va venir le déloger, avec à sa tête Madame Lee. L'opération ne va pas de dérouler comme prévu, et Berg va se faire percuter par un 33 tonnes en voulant fuir. Madame Lee n'a d'autre choix que de se donner la mort. Fin de l'histoire ? Par vraiment, car elle ne fait que commencer.

La subtilité du récit vient du postulat qu'il pose et qui est un mélange de théorie quantique et de croyance en réincarnation. Un mélange qui peut faire peur, mais que les auteurs amènent de manière décomplexée et en toute simplicité. Pas besoin d'avoir des connaissances de physique poussée pour comprendre l'idée : chaque personne qui meurt se réincarne dans un autre monde et selon la théorie quantique, il y en a une infinité. Seules quelques personnes, Les Voyageurs, se souviennent de leurs vies précédentes. Et Madame Lee et Berg sont de ceux-là. Ils vont devoir faire équipe pour empêcher un tueur en série de sévir à travers les différents mondes.

Une idée originale, avec un univers qui ne l'est pas moins (le folklore gitan). Ce premier tome est accrocheur et expose bien les différents concepts. Le dessin de Kordey est reconnaissable entre tous et montre une grande diversité que le sujet de la série lui autorise de faire.

 

Jour J, édition spéciale 11 Septembre - note : 7/10

Jour J est une série d'albums au récit disparate qui ont pour point commun d'être des uchronies, avec pour certains une intrigue qui court sur plusieurs tomes. C'est le cas de cette édition spéciale qui en regroupe trois : les tomes 29 à 31 et qui posent le postulat suivant : et si on était parvenu à éviter les attentats du 11 Septembre 2001 ?


© Delcourt 2021.

 

John Patrick O'Neill est un agent du FBI qui enquête sur le terrorisme. Il est surnommé le prince des ténèbres : il ne dort jamais et s'habille toujours en noir. Avec son équipe il va vite identifier le personnage central qui vise à frapper l'Amérique : Ben Laden. Mais il est le seul à y croire et il va devoir utiliser des méthodes "à la limite".

Il y a une certaine jubilation à suivre ce récit qui termine bien. Mais si les attentats du 11 septembre sont évités, cela ne représente pas la finalité de l'intrigue qui s'attache à présenter de vrais éléments (de l'enquête qui a eut lieu après le drame de 2001) dans cette uchronie, avec, en premier lieu, les personnages réels (O'Neill et Robert Baer).

Cette édition spéciale nous offre l'occasion de revenir en arrière avec la vision de ce qu'aurait pu devenir le monde sans les attentats.

 


Les couvertures des 2 albums - © Delcourt 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse