Delcourt : Les Mythics T4 & 5, Le dernier dragon T1

/ Critique - écrit par plienard, le 25/03/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le dernier dragon - Tome 1 : L'œuf de Jade - note : 8/10

On ne vous cachera pas que cette nouvelle série nous a fait penser à la belle série d'Ange, La Geste de chevaliers dragon, puisqu'il sera aussi question d'un ordre de dragonnières, exclusivement composé de vierges. Le parallèle s'arrêtera là, car nous sommes ici dans une sorte d'époque Renaissance revisitée par Jean-Pierre Pécau qui met à profit sa science de l'Histoire pour nous façonner un savant récit mélangeant Histoire et fantasy de manière assez crédible. Les dragons prennent ainsi place dans l'époque avec sa propre mythologie.


© Delcourt 2019.

 Si l'espèce des dragons est en déclin et met en danger l'existence même de l'ordre, elle est un enjeu primordial pour les forces en présence. Si un tel animal dressé est un avantage certain sur un champ de bataille, il contient aussi dans sa tête une glande très convoitée qui possède de nombreuses propriétés.

Le bruit court qu'un œuf de dragon a été retrouvé en Orient et qu'il serait en vente au plus offrant. Si Umas la dragonnière se met en route pour le récupérer à tout prix, d'autres équipes sont aussi intéressées et dépêchent leurs propres hommes. Une course contre la montre s'organise qui va bien au-delà de la survie de l'espèce.

Ce premier tome met en place les différents personnages qui vont, à n'en pas douter, se rencontrer et/ou s'affronter dans les prochains tomes.

Le duo Pécau-Pilipovic collabore à nouveau après la série Le grand jeu (6 tomes) et le T4 de l'Histoire secrète.

 

Les mythics - Abigail & Miguel - note : 7/10

L'une est allemande, l'autre est mexicain. La première passe une audition de chant à Berlin, l'autre fait une course de skate sur les toits d'une favéla de Mexico city. Tous les deux ont un point commun, ils sont les descendants de héros antiques qui ont permis de vaincre le Mal à leur époque. Mais celui-ci est de retour. Et c'est ainsi que les jeunes gens se retrouvent désignés comme les futurs héros pour débarrasser la Terre du Mal qui revient.


© Delcourt 2019.

 On retrouve les mêmes ingrédients et événements que pour les trois héros précédent et qui peuvent séduire ou énerver certains lecteurs : un enfant se découvre des pouvoirs ; il voit apparaître l'esprit du héros antique ; il suit une formation accélérée par l'esprit ; un méchant facilement identifiable apparaît ; une arme du hérois doit être retrouvée et tout aboutit à un affrontement final.


© Delcourt 2019.

 Cinq tomes, cinq schémas identiques mais des dessinateurs différents. Ici Abigail (Tome 4, paru en octobre 2018) est l'œuvre de Dara qui a publié son premier manga en 2009 (Appartement 44 chez Ankama) et signé l'adaptation d'un roman, Angélique chez Casterman (trois tomes, série en cours).

Miguel est le "bébé" de Jérôme Alquié, qui a déjà à son actif une série, Surnaturels, chez Delcourt (quatre tomes) où déjà il est question d'êtres de légendes.

Les deux dessinateurs sont à leur aise sur la série et offrent une certaine homogénéité graphique. Une série qui s'adresse à un public jeunesse qui a le goût de ce genre d'histoires et dont les scénaristes - Patrick Sobral (Les Légendaires), Patricia Lyfoung (La Rose écarlate), Fabien Dalmasso (Reflets d'Acide), Philippe Ogaki (La Rose écarlate) - sont des spécialistes du genre.

 


Les couvertures des 3 albums - © Delcourt 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse