Delcourt : Histoire secrète T35, Les Fleurs de Grand-frère, Perséus T1, La croix sanglante T1

/ Critique - écrit par plienard, le 26/04/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Les fleurs de grand frère - Tome : 8/10

Gaëlle Geniller est l'autrice complète de sa première bande dessinée chez Delcourt. Retenez bien ce nom, il devrait encore faire parler de lui dans les années à venir.


© Delcourt 2019.

 Ici, avec un titre énigmatique, elle signe une bande dessinée poétique, douce et chaleureuse sur la différence et ses atouts. Un grand frère découvre, un matin, que des fleurs lui poussent sur la tête. C'est un choc pour lui. Mais l'amour et la tranquillité de ses parents le rassure et c'est petit à petit qu'il apprend à communiquer avec elles et à assumer leur présence. Il n'est plus un être étrange, il est juste un être à part.

Gaëlle Geniller nous offre une belle fable positive, "feel good" comme on dit maintenant. Là  où d'autres auraient montré la violence et le rejet que ce genre de situation peut provoquer, elle prend le contrepied et raconte des valeurs bienveillantes, d'ouverture et de compréhension. En d'autres termes, elle montre la richesse de la différence.

À lire cette BD, on aurait presque envie, nous aussi, que des fleurs nous poussent dans les cheveux. Et ce n'est pas pour cacher une calvitie naissante. Juré !

 

L'Histoire secrète - Tome 35 : Roswell - note : 7,5/10

L'histoire secrète de Jean-Pierre Pécau et Igor Kordey prend une nouvelle tournure avec un nouveau cycle initié par le tome 0. Si on côtoyait déjà le surnaturel avec les Archontes (Erlin, Reka, Aker et Dyo), place maintenant à la science-fiction avec les Brillants qui ne sont rien d'autres que les parents des Archontes.


© Delcourt 2019.

 Et si le père des Archontes n'était autre que le fameux ET de Roswell ? Pourquoi serait-il revenu sur Terre ? Et qui a réussi à l'enlever au nez et la barbe des Américains ? C'est Erlin qui mène l'enquête et qui va vite soupçonner les moines verts de Guillaume de Lecce.

Pour tous les fans de L'Histoire secrète, la série reprend un nouveau tour qui va revenir sur certains faits historiques survolés par les 32 premiers tomes. Pour ceux qui connaissent et apprécient la série, ils retrouveront tout ce qu'ils aiment. Pour les autres, ça va être plus compliqués et sans aller jusqu'à tout lire, il faudrait au moins lire le tome 0 et 1 ainsi que quelques tomes parmi les 32.

 

Perséus - Tome 1 : La vengeance de Médusa - note : 7/10

Perséus est une toute nouvelle série jeunesse des éditions Delcourt, dans laquelle le jeune Persée (8 ans) va vouloir libérer sa mère de Médusa, une gorgone qui a usurpé l'identité d'Acrisios, son grand-père et roi d'Argos. Pour l'aider dans sa quête, il va trouver Elias, un chef pirate et son équipage, sa nounou Lydie et l'inventeur Popi (sourd comme un pot).


© Delcourt 2019.

 Une mythologie revue et corrigée par Didier Ah-Koon et Thien-Tranh Tran, avec Antoine Ettori aux dessins. Un trio qui propose une mythologie "made in japan", dans un style qui rappelle Myazaki où la présence d'animaux qui parlent tels qu'un ours ou une tortue mécanicienne, ne choquent pas le lecteur.

L'humour est bien présent avec les réactions excessives des personnages, mais aussi un peu de suspens et de fantastique avec cette gorgone qui veut prendre possession du royaume d'Argos.

Un premier tome bien pensé et bien réalisé qui s'adresse bien sûr à un jeune public. On peut penser que le jeune héros, Persée, manque d'envergure, mais l'équipe qui l'entoure supplante cette faiblesse qui trouve aussi son explication dans le récit. Et on peut s'attendre à lui découvrir de prochaines qualités (voir pouvoirs !) que le tatouage sur son ventre laisse supposer.

Une belle série jeunesse, pleine d'énergie, qui démarre sous les meilleurs hospices et dont le tome 2 est programmé au mois d'avril 2019 et un troisième pour le début d'année 2020. C'est déjà maintenant !

 

La croix sanglante - Tome 1 : Guerre sainte - note : 8/10

Les guerres de religion sont souvent l'occasion pour les auteurs de bande dessinée de montrer leur savoir-faire en terme de batailles sanglantes pour les dessinateurs et de conflit politiques pour les scénaristes.


© Delcourt 2019.

 Pour cet album, c'est une équipe venue de l'Est qui s'essaye à ce type de récit. Marko Stojanovic au scénario, Drazen Kovacevic (Walkyrie, L'épée de feu, Carthago adventures T4)  au storyboard, Dan Ianos Catalin aux dessins et Desko aux couleurs (Marshal Bass, Wunderwaffen, Les 30 deniers).

Le jeune Philippe de Crécy est plein d'illusions et d'histoires de chevaliers dans la tête. Il décide de partir à la quatrième croisade contre l'avis de son père. Il arrivera jusqu'à Venise après avoir enduré de nombreuses vexations et outrages et qui vont peu à peu mettre à mal ses idéaux. Trop tendre pour comprendre ce qui se joue réellement, persuader de l'idéal chrétien de sa démarche, il va apprendre à ses dépens la réalité des enjeux politiques et religieux.

N'importe qui n'est pas en mesure de dessiner une croisade. Drazen Kovacevic et Dan Ianos Catalin prouvent qu'ils font partie de ces gens avec quelques belles scènes d'affrontements et de batailles. Mais résumer ce premier tome à des batailles serait un affront. Car les enjeux politiques y jouent une grande importance. Et le cynisme de certains (comme le doge de Venise) fait froid dans le dos. Au milieu de toute cette violence et ses mensonges, Philippe apparaît bien démuni, voir carrément maladroit. On le voit pourtant se prendre en main. Et fidèle à sa démarche et à ses idéaux, la fin, si elle ne lui donne pas raison, montre qu'il est un homme en devenir.

 


Les couvertures des 4 albums - © Delcourt 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse