Delcourt : L'Histoire secrète T0, Jeanne reine de sang T1, Les Mythics T1

/ Critique - écrit par plienard, le 11/05/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

L'Histoire secrète - Tome 0 : Les ivoires de Thot - note : 8,5/10

Pour ceux qui suivent la série depuis le début, cet album est sans doute la réponse attendue à des questions que l'on se pose depuis le tome 1 : celle de l'origine des ivoires, ces cartes marquées d'un symbole qui contient et procure des pouvoirs énormes. Si on avait pu avoir quelques éléments tout au long des 34 albums, ce tome 0 est la cerise sur le gâteau.


© Delcourt 2018.

 Petit rappel : quatre archontes traversent les siècles en façonnant l'histoire au gré de leurs envies et de leurs choix. Ce pouvoir d'immortalité et d'influence sur les événements, ils le tiennent de quatre ivoires gravées que leur grand-père leur a donné avant de mourir.

Mais comment ont-elles été créées ? Par qui ? Comment cet homme a-t-il pu posséder de telles cartes ? Jean-Pierre Pécau et Ygor Kordey reviennent en Egypte antique au temps des Dieux égyptiens pour nous apporter les réponses. Et il faut dire qu'ils n'hésitent pas à nous étonner. Seth, Thot, Anubis, les divinités égyptiennes sont des voyageurs de l'espace venus pour créer l'homme sur Terre, bâtissant des pyramides et l'un deux va tomber amoureux d'une de ses créations. L'histoire n'a plus qu'à commencer et n'a désormais plus de secrets !

 

Les Mythics - Tome 1 : Yuko - note : 7/10

C'est une toute nouvelle série qui débute aux éditions Delcourt avec de sérieux atouts : le créateur des Légendaires, Patrick Sobral, et la scénariste de Rose écarlate, Patrycia lyfoung. Rien de moins ! Les deux scénaristes s'associent à Philippe Ogaki pour mettre en scène de nouveaux héros, de nationalités différentes, et qui formeront les Mythics. Des sortes d'incarnations des dieux anciens qui devront faire face à l'arrivée du mal.


© Delcourt 2018.

 Une nouvelle série jeunesse par les maîtres du genre, cela augure le meilleur et ce premier tome présente déjà de bons arguments.

Si cet album est la présentation du premier Mythic, la japonaise Yuko, il installe aussi l'intrigue générale et l'univers. Alliant humour et fantastique, on est clairement dans une série de super-héros à la mode japanime. Le dessin de Jenny - la partenaire de Patricia Lyfoung sur la série dérivée Rose écarlate - Missions - enchaîne les situations de présentation à une vitesse folle. La psychologie de Yuko est assez simple : plutôt énergique et extrêmement intelligente, elle est bien intégrée dans son collège avec son groupe d'amis musiciens. Ils sont d'ailleurs en conflit avec le groupe de danseuses classique pour réserver la salle de répétition. Elle a un jeune frère avec qui elle se chamaille sans cesse. Et alors qu'elle rentre chez elle un jour d'orage, la foudre s'abat sur elle. Elle se met alors à pouvoir lancer des éclairs du bout des doigts au grand désarroi du groupe de danseuses ou de son frère.

Un album plein d'humour et d'énergie (pas seulement électrique) comme sait les dessiner Jenny ce qui annonce une série sympathique. On attend la présentation des cinq autres Mythics (par cinq dessinateurs différents) pour se faire un avis définitif.

 

Reines de sang - Jeanne, la mâle reine - Tome 1- note : 6,5/10

On ne présente plus des Reines de sang (surtout si vous êtes un fidèle du site), une série des éditions Delcourt, qui revoit l'Histoire non plus par la vision machiste, mais par le biais des femmes royales. Des femmes aux caractères affirmés. Après Aliénor, Frédégonde, Isabelle, l'Histoire de France est à nouveau à l'honneur avec Jeanne.


© Delcourt 2018.

 Petite-fille de Saint Louis, Jeanne de Bourgogne est la troisième fille de la princesse Agnès et du Duc Robert II de Bourgogne. Né avec une jambe plus courte que l'autre, elle entretient un lien très fort avec sa sœur ainée, Marguerite. Son handicap est souvent source de moqueries et de vexations, et lui forge un caractère contre l'injustice. Elle a des idées bien arrêtées sur l'amour et le respect des sentiments. Et si ses sœurs n'ont pas forcément pu choisir leur conjoint, elle, tombe amoureuse de Philippe de Valois.

Cette série sur les Reines en général, et celles de France en particulier, a ceci d'intéressant qu'elle permet de voir et (re-) découvrir l'Histoire de France selon un autre point de vue. Et si c'est bel et bien la femme qui gouvernait le monde ? Si leurs désirs, leurs envies, leurs caprices étaient les sources des événements marquants de notre passé ? Cette série s'amuse à nous le montrer.

Dans ce premier tome, signé France Richemond et Michel Suro, on est, pour l'instant, un peu perdu entre l'ambition d'une jeune princesse handicapée et le contexte historique avec le conflit entre le roi et l'ordre des templiers. France Richemond - scénariste du Trône d'Argile - est historienne et nous abreuve d'informations parfois compliquées à remettre en place. Il est évident que de replacer tout le contexte historique est important, notamment la force du règne du roi Philippe Le Bel qui a finalement aboutit à la fameuse dynastie des rois maudits. Mais cela prend énormément de place dans ce tome 1 (sur 3 prévus). On attend avec impatience de voir Jeanne œuvrer pour son accession au pouvoir.

Michel Suro met en dessin le destin de cette reine. On retrouve ce trait spécifique qui avait fait merveille sur Le Clan des chimères ou le Siècle des ombres (série sur l'univers des Stryges). On retrouve cette aisance à mettre en scène des récits historiques.

 


Les couvertures des 3 albums - © Delcourt 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse