Autour de la Seconde Guerre, voici 2 titres

/ Critique - écrit par Cirriana, le 09/04/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

2 styles différents, 2 contextes identiques, le tout chez Delcourt

Finnele Tome 3 : 7/10

Tout d’abord Finnele, suite et fin de la trilogie chez Delcourt. Biographie d’une alsacienne qui monte à la capitale pour échapper à un destin tout tracer sous les griffes de sa mère à la ferme familiale. Elle nous fait découvrir le monde, pas toujours reluisant, des bonnes : leurs minuscules chambres sous les toits parisiens. Les relations avec les patrons bourgeois, le mal du pays quand on est loin de sa famille, l’esprit d’entre-deux guerres où l’on s’interroge sur notre voisin allemand. L’impact de tout ce nouvel univers emmènera notre Finnele vers une grande dépression. On découvre avec elle les premiers pas de la psychanalyse…Puis tout bascule ; le titre ne s’attarde pas sur le conflit armé mais sur l’Alsace devenue allemande, la résistance, les malgré-nous, les collabos… les maris collabo. Puis la défaite allemande et l’après-guerre. On se laisse bercer par ce roman graphique en noir et blanc qui détaille sans misérabilisme la véritable vie de la grand-mère de l’auteure.


Notre héroine Finnele .

 

Chez Adolf Tome 2 : 7/10

Toujours chez Delcourt, vous retrouverez la suite de Chez Adolf. Le titre détail la vie d’un allemand pas tout à fait ravie du virage que prend son pays, en 1933. Pas fou, notre héros hésite, il ne supporte pas la montée du nationalisme, mais de là à s’exposer en donnant son avis … il craint trop pour sa vie. Il ne comprend que petit à petit que les juifs et voisins sont en danger, mais il n’arrive pas à les avertir. Bref notre héros est un humaniste, doté d’un certain sens de l’hésitation. Et c’est peut-être ce qui lui sauvera la vie.


hésitant notre ami.

 

Bref on plonge dans ces années noires où toute la montée en puissance d’Hitler va crescendo et empiète sur tous les domaines privés. Le tout est raconté par un dessin sûr et précis au trait classique qui colle  très bien à ce récit historique.


1936 l'Autriche n'est plus.

 

NB : pour ces deux titres peuvent se lire indépendamment de leurs tomaisons précédentes.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse