Delcourt - Fin de cycle pour Walking Dead et Invincible

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 18/11/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Kirkman tombe le rideau sur deux de ses séries cultes ! La fin d'une époque ?

Walking Dead 32 : La fin du voyage - 8/10


© Delcourt 2019.

 

Kirkman traîne avec les zombies depuis un bail ! La saga a grandi jusqu'à donner des jeux, des séries, des magazines et des figurines ! Comme quoi, les aventures d'un flic de province au milieu des zombies, ça peut mener loin quand on sait trouver la recette. La recette de Kirkman, c'est un peu comme Coca, il y a quelques ingrédients mystères mais il est facile de ce dire que le côté humain a pleinement joué dans la réussite de son comics. De même que le côté gnangnan qu'il a essayé de tenir de côté en n'hésitant pas à trucider certains membres phares du comics en deux cases. Tyrone ou Abraham savent de quoi je parle. Naturellement, il y a aussi le noir et blanc et sur ce point, c'est le travail d'Adlard qu'il faut (notamment) saluer.

Ce tome, contrairement à son titre, n'est pas le dernier. Il s'agit en fait de l'avant dernier et c'est un tome qui va être un peu comme un coup de poing dans l'estomac. A tel point qu'en parler est impossible sans craindre de ruiner la surprise de cet album. Cela dit, ce qu'il est possible d'en dire, c'est que Kirkman prouve qu'il a gardé en lui l'essence de son style. Ce que je peux dévoiler c'est que le boulot ne va pas être facile pour Rick, Carl ou encore Eugène. Tout va partir en sucette et les actions de la Gouverneur prouvent que ce titre est un mauvais signe dans la série. Vous vous rappelez les évènements avec LE gouverneur ? Vous vous souvenez du chamboulement lors de l'affrontement final ? Voilà en gros ce que vous pouvez attendre.

Est-ce que cela vaut le coup ? Assurément même si je ne partage pas l'ensemble des choix de l'auteur, je reconnais qu'il y a de sacrés trucs dans ce tome. Certes, évincer le côté planplan et gnangnan était nécessaire. Mais jusque là ? C'est un débat qui fera couler un peu d'encre. Cependant, c'est un tome qui saura captiver du début à la fin et qui laisse entier, le suspense pour l'ultime tome.

Invincible 25 : La fin de tout (2eme partie) - 8.5/10


© Delcourt 2019.

 

Ce coup-ci, je ne vous baratine pas, c'est bel et bien le dernier tome. Kirkman fait tout pour que cela soit le cas et même si le monde des comics est plein de surprise, ce tome 25 a tout d'une fin. Il faut dire que les aventures de Mark n'ont jamais laissé de place à la monotonie et il est bon de rester sur ce rythme. Ottley vient même collaboré avec le co-créateur de la série (Walker) pour cet ultime album.

Ainsi, nous retrouvons Mark dans une bataille décisive contre Thragg et son armée. De cette bataille, un paquet de truc vont découler et Mark va "assumer" son destin pour le meilleur. Sans trop en dire, Kirkman va tout faire pour diriger Mark vers une sorte de Happy Ending comme on les aime dans les histoires de super-héros. Cela ne veut pas dire que ce sera facile. Cela ne signifie pas non plus que tout sera tout rose. Au contraire, Kirkman va proposer des choses intéressantes tout en nuances qui vont trancher avec l'aspect tout blanc ou tout noir du monde super-héroïque. Ce qui fait véritablement un héros est cette capacité a faire des choix et à devoir servir ce qui est "juste" pour les autres.

Pour ce faire, il faudra quelques sacrifices, de l'acceptation et être prêt à ouvrir le champ des possibles. D'un point de vue égoïste, je suis content que Brit et l'Immortel soient dans l'album et qu'ils aient autant la classe. D'un point de vue plus critique, certains passages sont traités un peu rapidement, presque expédiés mais d'un autre côté, cela évite le côté niaiseux et permet de conserver l'attachement et la part de rêve qu'apporte cette série.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse