Dargaud : Thérapie de groupe T2, Elecboy T1

/ Critique - écrit par plienard, le 05/03/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un Larcenet en thérapie, ou un monde à l'agonie ...

Thérapie de groupe - Tome 2 : Ce qui se conçoit bien - note : 6,5/10

Manu Larcenet continue de se mettre en scène, dans une quête de l'idée du siècle qu'il ne parvient pas à trouver et qui le rend dingue. S'en suit une hospitalisation en clinique psychiatrique, Les petits oiseaux joyeux, au cours de laquelle il va découvrir une chose : l'addiction aux médicaments.


© Dargaud 2021.

 

Ce n'est pas faute d'avoir des idées, mais Manu Larcenet ne s'en contente pas. Il veut l'idée du siècle, celle qui le remmettra au panthéon des auteurs de la BD.

Cette série, c'est un peu le mélange des brèves de comptoirs de Chez Francisque, l'interrogation sur le métier du Retour à la terre, et la noirceur de Blast.

Et ça va dans tous les sens. Difficile de suivre le propos. Larcenet (l'auteur) déroule la pensée anxiogène de Manu (le personnage) au point qu'on se demande qui est qui. Une sorte de mise en abymes où l'auteur essaie tout ce qu'il ne pourrait jamais faire en temps normal. Une sorte de défouloir graphique, onirique, de couleurs, de genre. Il ne s'interdit rien, il devient fou.

Certains trouveront cela génial, d'autres l'éviteront consciemment. Mais on peut raisonnablement penser que cette série est un exhutoire après la noirceur de Blast. Une sorte de "Thérapie" !

 

Elecboy - Tome 1 : Naissance - note : 8/10

Les éditions Dargaud ont lancé depuis quelques mois toute une série de récits de science-fiction. Renaissance, Soon, Univers!, Mécanique céleste, ... et maintenant Elecboy. Derrière ce titre mystérieux se cache un monde à l'agonie. De mystérieux anges destructeurs parcourent une Terre devenue désertique. Les hommes se cachent de ces êtres venus de l'espace et tentent de survivre avec un besoin : trouver de l'eau.


© Dargaud 2021.

 

Nous somme en 2122, la société est divisée à Redsalt canyon. Une caste garde le pouvoir mais le vieux leader prévoit une catastrophe à venir. Dans cette ambiance, Joshua ne fait pas partie de la caste dominante. Et Sylvio, le petit-fils du vieux leader, n'apprécie pas qu'il regarde sa sœur Margot avec insistance. Mais malgré les rappels à l'ordre, Joshua compte faire ce qu'il veut.

Une ambiance à la Mad Max pour le premier tome de la toute nouvelle série de Jaouen Salaun. Le dessinateur d'Eternum et du premier tome de Carthago adventures signe sa premier BD en tant qu'auteur complet pour une histoire plus complexe qu'il n'y paraît. Le deuxième tome est déjà prévu pour cette année 2021.

 


Les couvertures des 2 albums - © Dargaud 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse