7.5/10Dargaud : Natures mortes

/ Critique - écrit par plienard, le 25/04/2017
Notre verdict : 7.5/10 - Le cercle d'un peintre disparu

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Zidrou dans sa période sérieuse, aux éditions Dargaud.

Vidal Balaguer est artiste-peintre et nombre de ses amis artistes estiment qu'il est un des plus talentueux de sa génération. Pourtant, cette reconnaissance et ce talent ne lui permettent pas de vivre de son art. Criblé de dettes et poursuivi par ses créanciers, il ne consent, cependant, pas à vendre ses toiles les plus personnelles. Ainsi, le portrait de sa muse Mar, intitulé la femme au châle, est parmi une de ses plus belles réussites. Mais c'est aussi tout ce qui lui reste de sa maîtresse après que celle-ci a mystérieusement disparue. Ce qui le plonge dans une profonde dépression.


@ Dargaud 2017.

 

Si Zidrou délaisse peu à peu les séries dites jeunesse telle Tamara, c'est pour se consacrer à des récits plus "adultes". Ainsi cet album, Natures mortes chez Dargaud, qui adapte la vie d'un peintre espagnol, Vidal Balaguer. Si cet artiste est un réel inconnu pour nombre d'entre-nous, l'album vient compléter la remise au premier plan de ce génie inconnu. En effet, onze de ses tableaux seront exposés à Paris et Barcelone en 2017.

Si cet album peut apparaître comme un biopic sur cet artiste, ce serait passer à côté de sa dimension fantastique. Car Zidrou y apporte un côté artiste maudit et une dimension ésotérique. Une dimension qui ne serait pas présente sans la qualité d'Oriol, un dessinateur espagnol avec qui il a déjà signé les albums La peau de l'ours (2012) et Les 3 fruits (2015) chez Dargaud. L'espagnol signe un album à la beauté ibérique avec des couleurs chaudes. Et comme pour mieux être en adéquation avec son sujet, les dessins sont faits à la peinture. Personnellement, j'ai parfois été littéralement perdu par l'absence de regard du personnage principal.


La couverture de l'album - @ Dargaud 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse