Dargaud : Ira dei T1, Interférences, le monde de Milo T5, Mia & co T2

/ Critique - écrit par plienard, le 09/02/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Quatre albums pour quatre genres différents chez Dargaud.

Mia & Co - Tome 2 - note : 7/10

Mia est une jeune adolescente qui n'a qu'une chose d'importante dans sa vie : passer ses moments de libre à jouer aux jeux vidéos avec son groupe d'amis. Alors quand ses parents décident de la changer de collège pour améliorer ses résultats, elle est limite en dépression. Mais elle va vite rebondir et trouver le moyen de voir ses amis et de jouer aux jeux vidéos dont elle est une championne. Une autre passion va aussi se faire plus évidente : celle de faire des films avec un objectif, celui de l'achat d'un micro.


© Dargaud 2018.

 Le récit de Vanyda et Hitori De fait balancer le lecteur que je suis entre deux sentiments : un début un peu poussif où les cachoteries et la mauvaise foi de Mia à ses parents sont exaspérantes. Mais il faut y voir l'avis d'un parent sur le comportement d'une adolescente. Il parait presque évident qu'un adolescent qui lirait cet album n'aurait sans doute pas la même vision. Ensuite le récit devient bien plus intéressant, en même temps que le personnage de Mia. Un projet se profile et surtout, on voit qu'elle est capable de s'investir, qu'elle a du talent (autre que pour les jeux vidéos de baston). Autre chose qui apporte à l'ambiance, c'est la camaraderie du groupe : ils sont soudés, ne jugent pas. Il y a quelque chose de sain chez eux. On aimerait faire partie de leur group ..enfin, hum, hum, bon … pour mon cas, on aimerait que nos enfants fassent partie d'un groupe comme eux.

Très bonne BD, donc, qui fait ressortir du positif dans cette jeunesse, mais qui donne la désagréable sensation à un certain lectorat qu'on est devenu trop vieux. À lire quand même.

 

Ira Dei - Tome 1 : L'or des Caïds - note : 7,5/10

Le duo Vincent Brugeas (scénario) et Ronan Toulhouat (dessin) qui a son actif Block 109, Chaos team et Le Roy des ribauds chez Akileos, revient avec un premier cycle de deux tomes annoncé chez Dargaud, Ira dei.


© Dargaud 2018.

 Un récit musclé sur fond historique, qui nous emmène en Sicile où l'armée de mercenaires d'Harald tente de déloger les Sarrasins de la ville de Taomine. L'objectif est de récupérer l'or des caïds. Mais la ville reste imprenable. Lorsque le mystérieux Tancrède arrive avec sa troupe de mercenaires normands et affirme prendre la ville en moins de trois jours en échange de la moitié de l'or  !

La couverture de l'album ne laisse pas beaucoup de surprises : on sait qu'on va avoir des batailles et que le récit va faire couler pas mal de sang. Le dessin de Ronan Toulhouat ne va pas à l'économie. Les difficultés ne lui font pas peur et ils osent des plans difficiles.

Côté intrigue, le personnage de Tancrède est particulièrement mystérieux, mais peu à peu on découvre le passé de ce normand et les épreuves qu'il a subi. Mais tout mystérieux qu'il soit, le prêtre qui l'accompagne ne l'est pas moins. Et entre les rivalités et les jalousies que peuvent provoquer Tancrède, on se demande qui est le plus dangereux, l'homme d'armes ou l'homme de foi ? Si les personnages sont fictifs, l'environnement historique est lui bien réel et la formation de maîtrise en histoire du scénariste Vincent Brugeas n'est sans doute pas étrangère à la qualité du récit.

 

Interférences - note : 6,5/10

Cet album de Laurent Galandon et Jeanne Puchol aux éditions Dargaud a le bon goût de s'annoncer comme "une" histoire des radios pirates. Car si il revient sur une époque et les difficultés de faire une autre radio que celle contrôlée par l'état giscardien, on ne peut pas prendre seulement ce récit comme un témoignage historique. Car outre une époque et un contexte, on lit une aventure humaine et une histoire d'amitié entre deux hommes qui finissent par choisir des voies différentes.

© Dargaud 2018

 Alban, fils de bourgeois, et Pablo, fils d'ouvrier espagnol, sont deux amis qui vont se lancer dans la folle aventure des radios pirates après avoir rencontré Douglas, un anglais qui a participé à l'aventure de Radio Caroline (une radio pirate off-shore qui émettait des eaux de la mer du Nord), et qui va les aider à créer leur propre radio : Radio Nomade.

Un récit sous forme de roman graphique plutôt sympathique et bien dessiné qui a l'avantage d'avoir des personnages intéressants. On suit leur parcours, leur motivation et leurs divergences pour une fin originale.

 

Le monde de Milo - Tome 5 : La fille des nuages 1/2 - note : 7,5/10

Richard Marazano et Christophe Ferreira reviennent avec un cinquième album du Monde de Milo aux éditions Dargaud. Cette série, prix du Journal de Mickey 2013, suit le jeune Milo qui se découvre des pouvoirs et va vivre des aventures extraordinaires en passant dans des mondes parallèles. Il fait maintenant équipe avec Valia, l'ex-reine noire qu'il a  affronté par le passé et vont découvrir le corps d'une jeune fille tombée du ciel. C'est une princesse venue d'un royaume lointain, pourchassée par de terribles monstres appelés les Hurleurs. Elle est venue demander l'aide d'un grand sorcier. Elle n'a pour l'instant trouvé que le plus grand des nigauds.


© Dargaud 2018.

 Dans ce nouveau tome, les auteurs offrent un récit un peu plus léger que d'habitude, même si il convient de sauver un nouveau monde. De nouveaux personnages prennent leur marque, comme ces deux gendarmes, digne de Saint-Tropez, qui apportent beaucoup de comédie. Le dessin de Christophe Ferreira est superbe et nous emmène dans des mondes fantastiques digne des meilleurs mangakas. Il faut dire que son style lorgne avec insistance sur l'univers de Myazaki avec un certain bonheur.

 


Les couvertures des 4 albums - © Dargaud 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse