Dargaud : Foucauld, Univers !, Ira dei T3

/ Critique - écrit par plienard, le 23/09/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Sauts dans le temps chez Dargaud en ce mois de Septembre.

Foucauld, une tentation dans le désert - note : 6,5/10

Jean Dufaux et Martin Jamar ont-ils une passion pour les hommes à la religion aiguë ? Le duo revient avec un nouvel album, consacré à Charles de Foucauld, et après Vincent (sur Vincent de Paul), déjà aux éditions Dargaud.


© Dargaud 2019.

 Mais l'album ne se veut pas être une biographie de l'homme. Il raconte juste des moments de vie, et notamment sa fin de vie, et passe rapidement sur sa vie désinvolte où Charles Eugène de Foucauld de Pontbriand, jeune officier, dilapide la fortune familiale dans des fêtes somptueuses. On le retrouve rapidement à la fin de son existence, dans le Sahara, dans le dénuement le plus total, à accueillir les plus modestes, alors que Français et Touareg se font la guerre.

Que s'est-il passé entre temps ? Qu'est-ce qui a poussé cet homme à venir dans cette région du monde ? À la recherche de quoi ? Jean Dufaux et Martin Jamar tentent d'apporter leur vision, à la fois mystique, spirituelle et psychologique.

Le lecteur se laisse emporter dans cette histoire, par les magnifiques dessins de Martin Jamar et par l'humanisme de cet homme.

 

Univers ! note : 6,5/10

Univers ! est un album d'Albert Monteys aux éditions Dargaud. Un album, mais des histoires qui s'enchaînent, toutes indépendantes mais qui finissent par se relier les unes aux autres.


© Dargaud 2019.

 Le voyage dans le temps est un sujet récurrent de la science-fiction et c'est ainsi qu'on retrouve l'entreprise Worthan qui vient de mettre au point un peu par hasard, en travaillant sur un système de cuisson à froid. Dès lors, le dirigeant, un poil mégalo, va envoyer un de ses employés à travers le temps, à des dates bien précises, pour une action bien particulière. Et cela commence à la naissance de l'univers. Autre sujet emblématique du genre, les robots ! Ici, une relation presque fusionnelle et exclusive est possible entre un robot et son propriétaire. C'est d'ailleurs un marché très lucratif pour les entreprises Soulmates, mais qui va être remis en question avec le premier crime passionnel d'un robot.

Les sondes handshake sont envoyées à travers l'espace pour trouver des espèces intelligentes. Handshake 112 a été envoyée vers Taurus 77 et la planète semble déserte. Mais Arthur Bonaparte, contre toute attente, va entrer en contact avec une entité après avoir retiré son masque. Hallucination ou nouvelle espèce vivante ?

Sur Taurus 77, à une époque, les espèces autochtones ont été illuminées. Il ne reste qu'un survivant, unique chance de sauver l'espèce.

Dans le dernier récit, on revient dans l'entreprise Wortham lors de l'expérience sur le système de cuisson à froid avec la pauvre Cristina comme cobaye involontaire. En voulant réparer la machine, elle se retrouve coincée, mais finit par en sortir saine et sauve, en bonne santé, mais avec un léger problème : elle vit en avance par rapport aux autres. Une avance qui ne fait que s'accentuer.

Cinq récits du barcelonais Monteys qui ont déjà eu une première vie avec succès en Espagne et qui trouve ici une belle présentation dans cet album à glisser dans son fourreau. L'humour y est bien présent, mais nous interroge sur les dérives des progrès scientifiques et de leurs supposés  bienfaits. Le graphisme du dessinateur apporte aussi ce décalage humoristique entre rondeurs du trait et couleurs pop. Et son aisance scénaristique saute aux yeux dans les dernières pages.

Les éditions Dargaud continuent d'aligner les albums de science-fiction avec bonheur pour les amateurs du genre.

 

Ira dei - Tome 3 : La fureur normande - note : 8/10

Le duo Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat n'en finit pas de confirmer tout le bien qu'on pensait d'eux. Et ce n'est pas ce troisième tome d'Ira Dei, le premier d'un second cycle, chez Dargaud, qui va nous faire changer d'avis.


© Dargaud 2019.

 L'armée de Guillaume le Normand devient une menace de plus en plus grande pour l'armée byzantine qui vient d'être défaite aux portes de Bari, mais aussi pour son allié le Pape. Pour l'armée de Basiléus, il faut aller protéger Bari et réhabiliter Maniakès, seul chef de guerre capable de reprendre en main l'armée byzantine. Mais là aussi les trahisons sont présentes.

C'est dans un véritable nid de guêpes que plonge le lecteur. Personne ne peut faire confiance à personne, et les trahisons sont comme une seconde nature pour les guerriers. Si ce type de récit est somme toute classique, il faut quand même dire que ces traîtrises apportent pas mal de sels à l'intrigue. De même que les événements dans l'Italie de cette époque qui sont assez peu connue et offrent pas mal de découverte. Une initiative de Vincent Brugeas, que son compère dessinateur, Ronan Toulhoat, se fait fort de mettre en valeur avec des dessins  fantastiques,  des cadrages et des découpages époustouflants. On ressent la fureur et la force des hommes. On en prend plein les yeux et on en redemande.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dargaud 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse