Dargaud : La fiancée de Septimus, Renaissance T4, Dieu n'a pas réponse à tout T3

/ Critique - écrit par plienard, le 21/10/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : [phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 334: Invalid argument supplied for foreach()
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 341: Invalid argument supplied for foreach()

Dieu n'a pas réponse à tout - Tome 3 : Mais il sait déléguer - note : 7/10

Retour de la sympathique série de Tonino Benacquista et Nicolas Barral, dans laquelle Dieu est bien démuni face au comportement de certains de ses sujets. Heureusement il a à sa disposition un listing des meilleurs éléments pour chacun des cas désespérés.


© Dargaud 2021.

 

Quatre historiettes dans lesquelles Ghandi va remettre sur le droit chemin un milliardaire arrogant, Michel Audiard va recadrer un pauvre con, Maria Callas va redonner confiance à une jeune chanteuse talentueuse et Victor Hugo devoir réécrire Les Misérables pour sauver un pauvre SDF.

Si l'humour est le premier argument de cette série, il ne faut pas occulter son côté "donneur de leçons" mais dans le bon sens du terme. En effet, cette série interroge aussi sur les travers de notre société, sur nos comportements ou ceux des autres.

Elle est aussi un hommage à des personnalités incroyables et talentueuses et prouve par l'humour que Dieu n'est pas la seule réponse à tout nos maux.

 

La fiancée du Dr Septimus - note : 8/10

Il n'y a pas beaucoup de méchant dans la série d'Edgard P Jacobs, Blake et Mortimer. Mais on peut affirmer qu'ils sont coriaces et ont la fâcheuse habitude de revenir, même mort ! Si ce n'est pas du colonel Olrik dont il est question, vous l'aurez sans doute compris (avec l'aide du titre du livre, évidemment) qu'il est encore question de l'alter-ego scientifique du professeur Mortimer : le docteur Septimus. Mais tout esprit machiavélique qu'il était, il était aussi un homme, et avait peut-être aussi du charme ? En tout cas, Philip Mortimer, Richard Murray le neveu de Francis Blake et le réalisateur James Whale qui s'apprête à adapter au cinéma la Marque Jaune vont enquêter sur la femme qui se tient derrière le docteur Septimus sur une photo dans le jardin de son cottage.


© Dargaud 2021.

 

Les forces de l'esprit, le pouvoir de l'électricité vont encore agir pour emmener le trio dans une aventure digne des classiques de la littérature populaire et vont traverser cet épisode écrit par deux spécialistes de l'humour britannique et de sa littérature, François Rivière (Victor Sackville, Une trilogie anglaise ...) et illustré par Jean Harambat (Opération Copperhead, Le Détection club) pour la collection Le Nouveau chapitre. .

 

Renaissance - Tome 4 : Sui juris - note : 8/10

Bonne nouvelle, un second cycle de la série de qualité Renaissance  démarre avec un quatrième tome qui promet encore de bons moments.


© Dargaud 2021.

 

Un consortium de civilisations extraterrestres a envahi la Terre il y a une vingtaine d'années sous le nom de programme "Renaissance". Mais ce n'est pas pour la coloniser - bien que certains aimeraient exploiter ses ressources naturelles - mais bien pour la sauver, elle et surtout ses habitants d'une extermination programmée. Et si bien des choses ont été faites et améliorées depuis leur arrivée, il reste encore beaucoup à faire. Mais du côté des Terriens, tous n'acceptent pas la tutelle qu'ils jugent imposée et s'opposent radicalement à "Renaissance", au point de provoquer un attentat meurtrier. Swänn, sur Terre depuis 20 ans, est alors chargé d'enquêter sur un activiste suspect.

Pure série de science-fiction, Renaissance parle aussi de thématiques actuelles, comme la liberté des peuples à décider d'eux-mêmes : peut-on prendre ses richesses culturelles sous couvert de les protéger ? C'est l'histoire de la colonisation soit disant bienfaitrice ..

Les auteurs - Fred Duval au scénario, Emem aux dessins (qui sont fantastique, c'est le nouveau Buchet !), Frédéric Blanchard au design - réussissent à rendre plausible cette histoire en la plaçant proche de notre époque : dans un peu plus de 80 ans !

  


Les couvertures des 3 albums - © Dargaud 2021.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse