Dargaud : Boule & Bill T42, Le monde de Milo T10, Le loup en slip T6

/ Critique - écrit par plienard, le 14/12/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Une série éternelle, un autre qui ne le restera pas, et une qui le devient ...

Le loup en slip - Tome 6 : Cache-noisettes - note :  7/10

Le loup le moins méchant de la bande dessinée revient avec son slip rayé nous faire la leçon sur notre mode de surconsommation, les OGM ou encore la culture intensive.


© Dargaud 2021.

 

On est en pleine période de Noël et c'est le plein boum des noisettes. Mais quand papi Pic les vend 6 sous le kilo, pour des petits calibres, l'étal à côté vend les grosses noisettes à 2 sous le kilo. Et dans cette effervescence festive, le loup reçoit un cadeau de la Chouette : un casse-noisettes en forme de hibou qui va prendre vie pour l'emmener découvrir ce qui se cache dans la forêt interdite.

Un conte de Noël avec une morale qui pourrait faire réfléchir nos chères têtes blondes et inciter leurs parents à ne pas s'arrêter uniquement sur le prix de ce qu'ils consomment. Signé Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, les papas des vieux fourneaux dont Le loup en slip est en quelque sorte une extension, et est dessiné par Mayana Itoïz. Ce tome garde l'humour et la dérision qui font le succès de cette série pour enfants.

 

Le monde de Milo - Tome 10 - note : 6/10

Dixième et dernier tome du Monde de Milo par Richard Marazano et Christophe Ferreira. Au vu de l'évolution du personnage principal, on se demande bien comment cette aventure va bien pouvoir se conclure. Milo n'a montré aucune volonté de maîtriser le don ou le pouvoir qu'il possède. Un reproche que ses compagnons d'infortune ne manqueront d'ailleurs pas de lui faire.


© Dargaud 2021.

 

Ce dernier tome est l'occasion de revoir les trois vieilles qui avaient disparues depuis quelques tomes et qui font un retour surprise. Côté intrigue l'opposition entre les scientifiques et les religieux est une occasion de réfléchir sur le dogmatisme et la pensée unique.

Un tome où les personnages vont devoir sauve leur peau, comme toujours, mais comme tout le monde attend beaucoup de Milo, pas sûr qu'ils en réchappent !

Et à la fin on referme l'album avec un sentiment diffus et la sensation de ne pas avoir avancé. Tout ça pour ça ?

 

Boule & Bill - Tome 42 : Royal taquin - note : 7/10

Christophe Cazenove n'est plus seulement un auteur humoristique des éditions Bamboo. Depuis 2016 il signe aussi les albums de Boule & Bill et a rejoint Jean Bastide qui a succédé à Laurent Verron aux dessins depuis 2015.


© Dargaud 2021.

 

Une série forte de maintenant 42 albums qui arrive à rester sur ses acquis depuis sa naissance en 1959 : Bill un cocker malicieux, Boule un jeune cancre à l'école, des parents qui subissent les bêtises de ces deux garnements. La série semble figée dans une période intemporelle, loin des réseaux sociaux, mais sans être pour autant dépassée.

Dans cet album, le thème et l'univers des chevaliers est décliné à la sauce Boule & Bill où on découvre que le cocker s'intéresse à l'histoire médiévale et pas seulement pour récupérer les os des soldats morts en bas des murailles des châteaux.

Une série qui doit sa longévité au thème universel qu'elle traite : celui de l'amitié entre un petit garçon et son chien.

 


Les couvertures des 3 albums - © Dargaud 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse