Dargaud : Amazonie T3, Zarathustra T1

/ Critique - écrit par plienard, le 30/04/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Amazonie - Episode 3 - note : 8/10

Kathy Austin et son homologue brésilien Délio sont mal en point. Perdus en pleine forêt amazonienne, ils doivent trouver rapidement un moyen de prévenir les secours tout en évitant les indiens et les bêtes sauvages. Mais sans le savoir, une mystérieuse silhouette les épie. Ami ou ennemi ? On va vite le savoir.


© Dargaud 2018.

 Léo et Rodolphe s'offrent un bon bol d'exotisme en envoyant Kathy en Amérique du Sud. Et loin de s'apitoyer sur les mésaventures de leur héroïne, ils n'hésitent pas au contraire à nous montrer son extraordinaire abnégation à rester positive. Ils s'amusent aussi à compliquer les choses avec d'autres récits pour le moins hétéroclites par leur déroulement et leurs personnages : un couple d'hommes en pleine Roumanie communiste est à la recherche de Dracula ; de mystérieux allemands sont à la recherche d'un U-boot renfermant un trésor nazi ; le corps d'un conquistador avec une carte (au trésor ?) est retrouvé par Kathy et Délio.

Les deux auteurs et le dessinateur Bertrand Marchal pimentent le récit avec un peu d'humour et des personnages limite caricaturaux mais intéressants.

 

Zarathustra - Tome 1 : - note : 6,5/10

Amru est un simple marchand. Il vient s'installer dans la riche cité de Gonur Dep. Mais celle-ci est tenue par une guilde de femmes puissantes. Voué à une vie misérable, sa vie bascule lorsque la cité se fait attaquer par une troupe d'hommes masqués. Alors que ces derniers s'en prennent à une de ces femmes, Amru surgit pour la sauver avec une adresse qui laisse à penser qu'il n'est pas qu'un simple marchand. Que cache cet homme ?


© Dargaud 2018.

 C'est une toute nouvelle histoire, prévue en trois tomes, de Christophe Bec qui revisite la mythologie persane et son légendaire personnage, Zarathustra - prophète fondateur du Zoroastrisme prônant une religion monothéiste. Pour l'instant, peu d'information avec ce premier tome qui sert d'introduction et de mise en place. On comprend qu'Amru va être impliqué dans un affrontement entre dieux et qu'il cache un passé mystérieux.

Au dessin, Amad Mir, un iranien qui offre une partie très convaincante et très élégante avec des couleurs qui tirent sur le sépia. Il donne à cette histoire une aura à la fois fantastique et historique.

 


Les couvertures des 2 albums - © Dargaud 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse