Casterman : Suites algériennes T1, Alix origines T2

/ Critique - écrit par plienard, le 18/09/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : alix jacques martin casterman editeur tome paris

Deux albums qui ne s'adressent pas au même public, encore que ... il est toujours question d'Histoire !

Suites algériennes (1962-2019) - note : 7/10

Jacques Ferrandez revient 12 ans après le dernier épisode des Carnets d’Algérie où il racontait la conquête et la première colonisation au travers de l’histoire de son personnage Joseph Constant (premier cycle de cinq albums qui s'arrête à l'été 1954), puis la guerre d'Algérie jusqu'à son indépendance (second cycle de cinq albums).


© Casterman 2021.

 

Dans ce nouveau cycle, on démarre en 2019, au moment des manifestations du mouvement de protestation algérien. L’auteur y fait ensuite se télescoper et se répondre les époques sans chronologie (au contraire des précédent cycles).

Un récit romancé mais extrêmement riche et documenté, la beauté des dessins de Jacques Ferrandez faisant le reste. Une façon de découvrir l’histoire de ce pays d’une autre manière, avec une vision peut-être plus proche de la réalité.

 

Alix origines - Tome 2 : le peuple de feu - note : 8/10

C'est une petite réussite que ce spin-off de la série Alix par Marc Bourgne et Laurent Libessart. En créant une enfance au héros de Jacques Martin, les auteurs comblent un vide et parviennent, par petite touche, à raccrocher les wagons avec la série-mère. On se laisse alors doucement prendre par les événements qui vont emmener le jeune Alix là où tout le monde le sait : en esclavage.


© Casterman 2021.

 

Astorix, le père d'Alix se rend à l'invitation de Gracchus, mais ne sait pas qu'il se rend dans un piège. De son côté Alix, blessé à la tête au cours d'une chute (voir tome 1)  va échapper à une tentative d'assassinat. Apprenant l'arrestation de sa famille, Alix va se confronter au traitre Aldéric avec l'aide de son cousin Vanic.

Une série dédiée sans doute à un jeune public, par son personnage et son dessin, mais que les fans de la série-mère sauront apprécier grâce aux petites allusions faites à l'avenir connu d'Alix : son esclavage, sa tunique rouge … elle a aussi le mérite de faire une mise au point sur les connaissances historiques qu'on a sur les romains et les gaulois. Si Alix a pu être apprécié pour cette raison, Alix origines devrait remporter la même adhésion et donner goût à de nouveaux lecteurs.

 


Les couvertures des 2 albums - © Casterman 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse