5/10Casterman : La révolte des terres

/ Critique - écrit par plienard, le 04/09/2017
Notre verdict : 5/10 - Un passé noir

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un épisode méconnu de la guerre.

C'est un épisode méconnu de la seconde guerre mondiale et qui est à l'origine de ce livre par Maximilien Le Roy (alias Koza) et Marion Mousse. Le premier nous avait ébloui avec les Chemins de traverse (sur la mise en place de connexion judéo-arabe à travers le conflit israélo-paumestinien) ou encore Espana la vida (sur la guerre d'Espagne) et revient donc avec un nouveau conflit pour décor. Marion Mousse est, lui, dessinateur de Brune platine, l'écume des jours. Des styles et des sujets hétéroclites que ce nouvel album vient compléter.


© Casterman 2017.

 Nous sommes en 1941 et les mineurs du Pas de Calais veulent se révolter pour améliorer leur condition de travail contre le patronat mais aussi contre l'occupant allemand. Un soulèvement à la fois social et politique. Dans ce contexte, Ferdinand est un jeune mineur qui s'intéresse peu à la politique. À l'inverse de son futur beau-frère, qui est syndiqué. Les deux hommes ne s'apprécient guère.

Au delà de l'aspect historique qui sert de décor ici, l'histoire raconte le destin tragique d'un homme qui va connaître l'enfer des camps de concentration. Si l'histoire met en lumière un pan méconnu de cette période, l'intérêt s'arrêtera là.
La guerre, les mineurs, l'option graphique de Marion Mousse apparaît évidente : du gris, des dessins sombres. Si on afjère à ce choix, la difficulté vient du peu de lisibilité des actions, des personnages et des événements. On lutte pour comprendre ce qui se passe et souvent on comprend a posteriori. On a l'impression que l'accent a été mis sur le contexte historique plutôt que sur les rapports humains, ce qui est dommage car la fin offre son lot d'émotions.


La couverture de l'album - © Casterman 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse