Casterman : NSA T2, William Adams samouraï T1

/ Critique - écrit par plienard, le 03/03/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une histoire qui finit rapidement et une autre qui commence à peine.

NSA - Tome 2 : Dédale - note : 6,5/10

Fin du diptyque de Thierry Gloris et dessiné par Sergio Bleda, mettant en scène une flic, Oz, et son frère, Apollo, autiste Asperger et utilisé par la NSA pour ses dons d'analyse permettant de prédire les événements. Tous les deux sont embarqués dans un complot dont Apollo est la cible. Qui cherche à l'éliminer ? Et pourquoi ?


© Casterman 2017.

 On retrouve nos deux personnages en compagnie d'un journaliste et le trio cherchent à échapper à leur poursuivants. Ils comprennent qu'un mystérieux messager à tenter à les contacter pour dévoiler un complot d'état. 

Le duo d'auteurs signe ici leurs premiers albums chez Casterman avec ce thriller à l'américaine. Ce second tome fait plus de place à l'action et perd un peu le côté original de son personnage Apollo en délaissant ses facultés. C'est sa sœur qui prend les initiatives et le premier plan.
Un second tome un peu décevant avec une intrigue qui s'accélère un peu trop en faisant l'impasse sur les explications. Le lecteur doit s'accrocher avec son propre sens de la déduction. De même, le dessin manque parfois de crédibilité, surtout dans les scènes d'action.

 

William Adams, samouraï - Tome 1 : Aux confins du monde - note : 7/10

C'est le récit d'une histoire vraie que nous propose de découvrir les editions Casterman avec le premier tome d'un diptyque, William Adams, samouraï, de Mathieu Mariolle et dessiné par Nicola Genzianella (tome 1 & 2 de Bunker).
Le scénariste de Blue note (2 tomes chez Dargaud), Mathieu Mariolle, revient sur le premier anglais qui soit aller au Japon. "Aller" le mot est un peu fort puisqu'il ne s'y est pas rendu de plein gré. Il a échoué sur les côtes japonaises avec son bateau,le Liefde, de la compagnie néerlandaise des Indes orientales. Les survivants sont alors immédiatement emprisonnés et des prêtres jésuites portugais présents sur l'île les accusent de piraterie, ce qui est puni par la peine de mort par pendaison.


© Casterman 2017.

 William Adams ne devra son salut qu'à l'intérêt que lui porte le futur shogun Tokugawa. Ses qualités de marin et ses connaissances dans les armes à feu peuvent permettre à ce dernier de prendre l'avantage lors de la guerre civile qui se profile. Mais le marin anglais ne rêve que d'une chose : quitter cette île maudite dont il n'a que faire des querelles internes.


Les couvertures des 2 albums - © Casterman 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse