7/10Femmes en résistance - Tome 4 - Mila Racine

/ Critique - écrit par plienard, le 06/04/2016
Notre verdict : 7/10 - La Racine du bien

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

dernier album d'une série bien sympathique.

Connaissez-vous Mila Racine ? Sans doute que non. Pour indication, elle n’est pas la fille cachée de Jean Racine, le dramaturge français du 17ième siècle. Mais à la lecture de cet album, il convient de se dire qu'il est quand même malheureux de ne pas mieux connaître cette jeune résistance juive qui s’occupa notamment de sauver de jeunes enfants par convoi. C’est d’ailleurs un peu l’objectif de cette série terminée par ce tome 4 : faire découvrir quatre personnalités exceptionnelles, quatre femmes engagées dans la Résistance en mettant en lumière leurs actions réelles et leur destinée dans cette fiction.


©Casterman édition 2016.

Sur une idée originale d’Emmanuelle Polack, un scénario de régis Hautière  et Francis Laboutique, c’est Olivier Frasier qui dessine ce quatrième album (après Pierre Wachs pour le T1, Marc Veber pour le T2 et Ullcer pour le T3).

Petit rappel : Claire récupère un carnet de sa mère que sa tante lui a transmis à sa mort. Elle va alors mener une enquête sur le secret qu’il cache. Cela va l’emmener dans le passé trouble de la seconde guerre mondiale et mettre en lumière quelques personnages forts de la Résistance. Mais pour Claire, la recherche de la vérité ne va-t-elle pas être trop douloureuse. Que cache le passé de sa mère ?

Il convient d’avoir une bonne idée de l’intégralité de l’intrigue pour démarrer ce dernier album car il sera difficile de comprendre les allers et venues entre le passé et le présent qu’il contient. Il pêche aussi un peu par les informations mélangées entre le réel et la fiction et qui rentrent en conflit parfois.

Ce tome vient clore une jolie idée et permet de braquer le projecteur sur des personnalités féminines de la résistance autre que celle de Lucie Aubrac. Une série qu’il conviendrait de relire dans son intégralité pour en tirer toute sa qualité entre la réalité et le récit inventée.


©Casterman édition 2016.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse