Casterman : Captain Death, Lefranc T30

/ Critique - écrit par plienard, le 05/07/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

deux styles de BD chez Casterman.

Captain Death - note : 7/10

Le coauteur de LastMan stories, Alexis Bacci, a délaissé un temps son copain Bastien Vivès pour un nouveau one-shot, après The Bikini wars (en 2012 chez Lulu.com). Il nous propose un récit de science-fiction avec un personnage digne des plus grands super-héros, la Mort.


© Casterman 2019.

 Captain Death a pour mission de sauvegarder l'équilibre cosmique. Elle a pour cela mission "d'éradiquer certaines espèces". Et la dernière en date, et celle de l'espèce humaine. Mais cette espèce humaine fait preuve  d'une certaine chance ou d'une farouche volonté à ne pas se laisser éliminer par Captain Death. Sept spécimen de la race humaine reste encore en vie malgré ses efforts, mais Captain Death est parvenue à retrouver leurs traces. La fin est proche … ou pas !

Un album, petit format (style manga) mais à la pagination volumineuse (220 pages), bourré d'humour. Alexis Bacci dresse un portrait qu'on pourrait qualifier de complet de l'espèce humaine avec ses sept derniers exemplaires. Cyniques, veules, inventifs, combatifs,  leur propension à vouloir éviter la Mort et à essayer de la combattre alors qu'elle ne peut pas échouer dans sa mission. Mais, le lecteur le sait mieux que quiconque, et sans doute mieux que la Mort elle-même, l'homme est un adversaire qu'on sous-estime trop souvent.

Un style graphique, qu'on rapprochera de LastMan évidemment, ravira les amateurs du genre, mais saura aussi trouver des amateurs de bonnes BD et de bonnes histoires.

 

Lefranc - Tome 30 : Lune rouge - note : 6,5/10

Lefranc se retrouve embarqué bien fortuitement dans la course spatiale que se livre les USA et l'URSS, en plein territoire nord-coréen. Et on ne peut pas dire que cela lui déplait.

Un scientifique français se fait enlever et est emmené en Corée du Nord. Lefranc accompagne une mission de la CIA pour le retrouver et le délivrer. Mais notre héros va, une nouvelle fois, avoir sur son chemin son adversaire le plus acharné, Axel Borg.


© Casterman 2019.

 Christophe Alvès et François Corteggiani sortent leur troisième album de la série en alternance avec d'autres équipes d'auteurs. Ils restent fidèles à l'esprit, le style et préparent comme un hommage aux 50 ans des premiers pas de l'homme sur la Lune. Il faudra juste faire un gros effort pour rattacher la suite de ces aventures aux précédentes des mêmes auteurs car elles ont le désavantage de ne pas se suivre chronologiquement entre chaque équipe.

 


Les couvertures des 2 albums - © Casterman 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse