7/10Alix senator - Tome 9 : Les spectres de Rome

/ Critique - écrit par plienard, le 21/08/2019
Notre verdict : 7/10 - Un Alix rayonnant ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Alix est de retour de Petra (voir Tome 8) à Rome où une série de meurtres met la ville en ébullition. Si les lépreux ou les orientaux sont d'abord accusés, très vite les soupçons portent sur les Galles, ces adeptes de la Cybèle d'orichalque qui n'ont pas supporté la disparition de l'effigie de leur déesse. Mais un danger plus grand encore court.


© Casterman 2019.

 Valérie Mangin récolte les petits cailloux semés tout au long des huit premiers albums. Les disciples de la Cybèle restent au cœur de cette nouvelle intrigue qui ressemble à une enquête qui s'avère assez simple à résoudre, mais qui n'en a pas moins de lourdes conséquences pour nos héros.

En donnant un fils à Alix et Enak, Valérie Mangin s'est ouvert d'autres thématiques pour construire "son" Alix tels que l'amour traditionnel ou filial. Cela offre un panel plus large d'émotions et de péripéties.

Thierry Démarez est le dessinateur de la série et offre une qualité qui s'approche de séries comme Murena.

On déplorera juste la fin tragique dans laquelle Alix a une part active et fait preuve d'un manque de discernement ( ce qui ne lui ressemble pas) mais qui offre de belles mésaventures pour la suite …


La couverture de l'album - ©  Casterman 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse