Bamboo : Les Cinq sans maîtres, Miss Harley T2

/ Critique - écrit par plienard, le 21/06/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Des animaux perdus dans les hommes, et une femme perdue sans sa Harley !

Miss Harley - Tome 2 - note : 7/10

Après Route 66, et Les Fondus de la moto (T11), les éditions Bamboo continuent à fond sur les deux roues et le second tome de Miss Harley, une sympathique série de Mickaël Roux et Arnaud Poitevin sur les conseils experts de Philippe Gürel.


© Bamboo 2019.

 Milly Chantilly est une fan des Harley et adore "rider". Pour elle,"la Harley, c'est une thérapie". Mais Milly c'est aussi une jolie fille, et il ne lui faut pas attendre cinq minutes pour qu'un "servant motard" vienne lui prêter main-forte si elle tombe en panne. Le seul inconvénient avec les motos, c'est le peu de place pour emporter des bagages pour les vacances. Mais la moto, et la Harley en particulier, c'est un état d'esprit, une façon de vivre.

44 pages de gags plutôt agréables. Le personnage de Milly est sympathique et on est loin des stéréotypes du biker masculin. Par contre, on garde quand même quelques clichés sur la femme mais toujours traités de manière légère et avec humour.

 

Les cinq sans maitres - note : 7/10

Après L'Arche de Néo chez Glénat, parue en mars 2019, c'est une nouvelle épopée animale qui nous est proposée aux éditions Bamboo cette fois-ci. Le ton sera résolument plus humoristique et mettra en scène cinq animaux - une chatte, un chien, un pigeon, un sanglier et une vache - qui se retrouvent dans un monde où les hommes ont totalement disparus. Pour certains, cela est une aubaine. Pour d'autres, cela est carrément angoissant. Comment vivre sans son maître qui vous nourrit, vous donne des ordres ? Une liberté difficile à assumer et à gérer dans un monde devenu une véritable jungle, où la loi du plus fort est, de fait, restaurée.


© Bamboo 2019.

 C'est une idée originale de Christophe Cazenove - un auteur qui a débuté chez Bamboo et a à son actif plus de 7000 gags avec ses série Les Gendarmes, Les Pompiers, Les Fondus, Les Sisters … - et de Karinka qui a publié Le Musée des Bozarts (chez Bamboo) pour ce one-shot dessiné par Jytéry (Les animaux marins en BD).

Cet album surprend par son humour et cette histoire complète. On n'est pas dans la série de gags habituels des albums qui ont fait le succès de la maison d'édition et de ses auteurs. C'est une bonne surprise car le sujet se tient, malgré son côté irréaliste, et les personnages et leurs caractéristiques sont bien exploités. J'ai une tendresse particulière pour la vache et le chien.

Et derrière l'humour simple et efficace, se cache quelques interrogations sur l'exploitation des animaux par l'homme.

 


Les couvertures des 2 albums - © Bamboo 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse