Bamboo & Grand Angle : Histoire de l'Histoire de France T2, #Nouveau contact

/ Critique - écrit par plienard, le 13/09/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Une BD pour apprendre l'Histoire de France avec humour et une BD parfaite ! Que du bon

Histoire de l'Histoire de France - Tome 2 : de Louis XV à Louis-Philippe.


© Bamboo 2019.

 On vous avez déjà dit tout le bien qu'on pensait de projet de Thierry Laudrain avec sa façon de raconter l'Histoire de France, dans une bande dessinée (voir ici).

L'auteur réédite l'expérience, pas parce qu'il est devenu millionnaire grâce au succès de son album qui ce serait vendu à des millions d'exemplaires, mais tout simplement parce qu'il n'en avait pas fini avec l'Histoire de notre beau pays. Avec son humour et sa façon ludique de présenter les faits historiques, il avait terminé le premier tome avec Louis XIV. C'est donc tout naturellement qu'on débute par Louis XV (vous voyez que l'Histoire c'est facile finalement). Mais rapidement l'album va s'attarder sur le plus français des Corses (l'espère qu'il ne m'en voudront pas !), Napoléon Bonaparte, dit l'empereur !

Un second album sur une période historique plus condensée (de 1710 à 1850), mais qui garde un réel intérêt humoristique et éducatif. Chacun y prendra les informations qu'il voudra ou découvrira des faits d'une autre manière. Personnellement, et malgré quelques à-priori, j'ai encore appris des choses.

 

# Nouveau contact - note : 9,5/10


© Grand Angle 2019.

 Doug McCormick vit retiré dans les Highlands, en Ecosse. Ancien photographe, il a fui la société et ses réseaux sociaux et peut s'adonner à sa passion sans être jugé. Mais lorsqu'il va poster sur Twister les photos d'un monstre dans le loch en face de sa maison, sa vie va être chamboulée.

Bruno Duhamel est l'auteur de cette bande dessinée parfaite. Celui à qui on doit Les Brigades du temps (trois tomes chez Dupuis) et les deux albums chez Bamboo/Grand Angle, Le Retour et Jamais s'attaque au premier fléau de notre société, les réseaux sociaux. Il signe, en effet, rien moins que ce qu'on a toujours rêvé d'avoir dans une bande dessinée : un bon dessin, du divertissement, de l'humour, de l'intelligence avec une pointe de bon sens, une histoire bien dans son temps avec ce qu'il faut d'extravagance.

Quand Doug poste ses photos sur le réseau social, il le fait dans un état second (après avoir pris des cachets) et ne se rendra compte que trop tard de l'erreur qu'il a commise. Le déferlement médiatique qui va suivre va être inarrêtable et l'auteur en montre tous ses excès jusqu'à en devenir risible. Tout le monde en prend pour son grade : les médias, les réseaux, les féministes, les chasseurs, les écologistes, les scientifiques et l'armée et j'en oublie peut-être.

Et oui, de simples photos vont faire réagir tous ces gens ou groupes d'influence. On suit ce déchainement de haine avec bonheur, chaque partie étant persuadée d'être dans son bon droit, d'avoir la cause juste. En tournant chaque page, on a l'impression de voir en dessin ce qu'on entend tous les jours. Et on se dit : "Mais il a raison ce Duhamel*, c'est comme cela que ça se passe". Il y a de la justesse dans son propos et il nous ouvre les yeux, sur notre comportement et l'influence parfois néfaste de tous ces réseaux. L'auteur démarre d'ailleurs l'album avec un avertissement - à la manière de ce qui est fait dans le cinéma - à hurler de rire qui vous mettra immédiatement dans l'ambiance.

* J'espère que l'auteur me pardonnera cette familiarité.

 


Les couvertures des 2 albums - © Grand Angle & Bamboo 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse