9/10 MARVEL VINTAGE : CONTEST OF CHAMPIONS

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 26/04/2018
Notre verdict : 9/10 - We are the champions !

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le crossover des crossovers, le père de tous les crossovers, le plus... Bref, Le tournoi des champions est réédité et nous n'allons pas bouder notre plaisir.

S’il y a un bien événement culte chez Marvel, c’est le tournoi des champions. Pour vous la faire simple : c’est le premier crossover Marvel ! Vous aviez bien des histoires communes chez telle ou telle série mais dans cet album, vous prenez l’ensemble de l’univers Marvel et vous le mettez ensemble. De quoi donner de bonnes idées aux scénaristes suivants qui utiliseront ce ressort pour changer le monde Marvel et offrir des histoires mythiques à l’instar de Claremont et son massacre mutant quelques années plus tard. Ici, on retrouve quelques noms connus comme Bill Mantlo qui a bossé sur pas mal de titre de la maison des idées avant cette histoire (Iron Man, Iron Fist pour encore ROM le chevalier de l’espace) et John Romita Jr., fils du célèbre John Romita et qui baigne depuis sa naissance dans le monde des super-héros.


 Le pitch est assez simple : le Maître du jeu « joue » contre l’Inconnue pour la résurrection du Collecteur, le « frère » du Maître du jeu. Le principe du jeu est le suivant : quatre morceaux du globe de vie sont disséminées à travers la planète, trois héros par équipe sont envoyés pour ce globe. Nous avons donc 24 super-héros qui sont choisis parmi tout ceux de la Terre sachant que les extra-terrestres ou les immortels sont exclus (même s’ils ont quand même été invités à bord du vaisseau géant…). Au final, tout cela est un gros prétexte pour une grosse baston. Il ne faut pas se leurrer, la plupart des crossovers sont une excuse pour voir qui pisse le plus loin. Qui est le plus fort entre Daredevil ou Iron Fist, qui de Wolverine ou de Black Panther est le plus vif… Le pire ou le mieux dans tout ça, c’est que cela marche. Le lecteur est pris au jeu et il voit ses favoris en action ensemble ou les uns contre les autres. En prime, nous avons le droit à quelques héros nouveaux pour jouer la surprise. La plupart ne seront pas mémorables outre mesure le sorcier Talisman ou Blitzkrieg (ou même le héros français Pelegrin nommé Faucon Pèlerin dans la langue de Molière). Mais nous aurons la première apparition de l’homme collecti, de Sabra ou de l’Arabian Knight. Romita Jr illustre tout ce beau monde avec brio et c’est un plaisir de lire chaque affrontement.


DR.

 

Cet album contient également une « suite » au tournoi sorti cinq ans plus tard. Le Maître du jeu revient en piste pour une autre partie contre L’Inconnue. Ce coup-ci, c’est une aventure des Avengers qui voit un duel que tous les lecteurs voulaient : le combat entre les Avengers et les West Coast Avengers. Cela sera aussi épique que plaisant et ce n’est que la première partie de cette seconde histoire puisqu’ensuite, nous aurons les Avengers (les deux équipes réunies) contre la Legion of the Unliving qui contient des copies de personnages supposés morts dans l’univers Marvel. Je dis supposé car la présence de Bucky vient mettre le bazar dans cette équipe de copie de mort. En effet, Bucky sera révélé comme vivant quelques années plus tard (le fameux Winter Soldier). De plus, les propos de Captain America sont étranges car il doit faire son devoir malgré le fait qu’il lui faille taper sur Bucky. Ce qu’il a déjà fait de multiples fois dans ses aventures en solo avec les X clones, sosies, robots à l’image de son compagnon disparu. Ceci étant, les combats titanesques, les morts et blessés en pagaille, les règles désavantageuses et plein d’autres surprises rendent cette histoire prenante jusqu’à la fin.

Marvel le tournoi des champions est une réédition que les fans attendaient et ils ne seront pas déçus. Certes, pas de nœuds au cerveau en perspective mais un spectacle de tous les instants qui donne envie de lire l’album avec un bon paquet de pop corn.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse