6/10Batman vs Predator - Tome 3 - Les liens du sang

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 16/01/2012
Notre verdict : 6/10 - Sang prétentions ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Dans le genre rencontre improbable, cet épisode s'en tire avec les honneurs. En effet, des Batman vs quelque chose, on en a lu des horribles. Celui-ci parvient à se démarquer de part l'angle choisi notamment avec les relations entre Prédators et avec la relation Batman/Robin.

Batman n’est pas le genre de héros qui manque d’ennemi. A lui seul, il peut peupler une prison rien qu’avec des vilains connus allant du Joker à Bane, en passant par Pile ou Face ou l’Homme d’Argile. Cependant, notre héros trouve toujours le moyen de découvrir de nouveaux compagnons de jeu. Il pensait d’ailleurs être tranquille avec celui là mais voilà qu’un autre de ses congénères débarque à Gotham City, je vous présente donc le Prédator ! Bien connu des amateurs de films musclés, le chasseur galactique a déjà taquiné l’homme chauve-souris. Toutefois, le message n’est pas passé sur leur planète puisqu’ils reviennent. L’idée de croiser deux franchises peut faire peur et nous allons voir justement comment un chasseur et un fin limier font pour cohabiter. Il est d’ailleurs intéressant de signaler qu’il s’agit ici d’une réédition puisque l’histoire originale a déjà plus d’une décennie derrière elle. C’est pourquoi vous ne trouverez pas certains éléments récents de l’actualité du héros masqué.


Il a l'air de faire le mariole (ses amis derrière par contre...) !
Pour ce faire, c’est Chuck Dixon qui a été appelé. Il a déjà travaillé sur les Aliens en comics et il connaît bien le monde de Batman. Ainsi, tandis que la canicule fait rage à Gotham City, de mystérieux meurtres sanguinolents frappent les gangs de la ville. A l’instar d’un Danny Glover dans Predator 2, Batman mène l’enquête. La différence avec Danny, c’est que Batman connaît déjà les tueurs en question et qu’il va tenter de chasser les chasseurs. Il devra composer avec Mr.Freeze qui va faire des siennes, ou encore avec Robin qui ne comprend pas que son mentor le laisse de côté pour cette affaire. Mine de rien, même si on devine un certains nombre de points, on se laisse entraîner dans cette aventure. Le lien entre Batman et Robin et les deux Predators est assez sympathique même s’il n’est mis que tardivement en valeur au profit d’une enquête où nous connaissons déjà les coupables.

Graphiquement, Dammagio est aux crayons. Le travail est correct, dans le style fin des années 90 avec ses découpages à la serpe où les couleurs sont très vives. Néanmoins, on ne peut pas dire que cela soit transcendant. C’est bien, on arrive à suivre l’action mais il faut laisser de côté les détails. Que ce soit sur les personnages ou les décors, on reste un peu sur notre faim. Toutefois, les séquences d’action ressortent bien et il est dommage que les moments d’enquête n’aient pas été du coup plus soignés.

Dans les parutions qui mêlent héros de comics et personnages de type Alien ou Predator, celle-ci s’en sort avec les honneurs. L’histoire arrive à nous séduire un peu malgré une première partie prévisible et un peu molle. Un album pour les fans de rencontre insolite, même s’il faut reconnaître qu’elle ne restera pas forcément gravée dans toutes les mémoires.


Mais il défendait sa peau... Et il a perdu...

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta