3/10Baskup Tony Parker - Tome 1

/ Critique - écrit par Maverick, le 15/09/2011
Notre verdict : 3/10 - TP touche à tout, et comme d'hab, c'est naze! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 11 réactions

Baskup Tony Parker n'est qu'une tentative d'extorsion d'argent surfant sur la vague de la célébrité de notre star nationale de la NBA. Mettez Zizou à la place avec du foot, et c'est pareil. Remarque cela doit exister....

Tony Parker, la star française du basket, du club des Spurs de San Antonio, a décidé de devenir l'entraineur d'une équipe de jeunes prodiges : les High 5. Parmi eux, "Panda" Mike dont les puissants dunks n'ont d’égal que son endurance extrême malgré l'embonpoint qui le caractérise "maitre du MacChicken", Léo "la Foudre", plus rapide qu'une souris du Texas, Mia "Gossip Girl" dont la créativité éclaire le jeu comme un halogène 1000W de chez Leroy Merlin, Stella "le Cerveau", qui élabore des stratégies redoutables même sans Wifi, et enfin leur capitaine, Rudy, maître à jouer de la team, spécialiste de la tête à claques sous le panier. Avec tout ça, notre "TP" national, ne peut que faire un carton en bande dessinée.

Dans un monde parfait, où chaque personnalité du sport ne serait pas un super héros de jeux vidéo, de BD ou de cartoon de mauvais goût, oui nous pourrions être heureux, mais ici, avec Baskup Tony Parker, la nouvelle série qui tente de percer grâce à la renommée de sa starlette, nous ne pouvons que sauter au plafond, devant si peu de peps. C'est simple, lire cette BD, c'est comme regarder un cartoon à la télé le matin sur la TNT. Ah tiens, bigre, Baskup est aussi prévu pour être un dessin animé dès la rentrée sur M6. Je dois avoir un lien de parenté avec Paul le Poulpe pour voir les choses aussi clairement. Un produit commercial donc, avec une histoire complètement délurée, dont on devine la fin dès les premières pages (non mais ne rêvez pas, tout va bien se passer pour nos amis, c'est évident!), avec ce match de basket improvisé dans un parc d'attraction qui fout les jetons, où l'équipe locale est constituée de zombies et autres personnages proches du "n'importe nawak". Cela plaira peut-être à  un enfant de 8 ans fan de basket, mais ne nous moquons pas du monde, des BD comme celle-ci, on en trouve par centaines en promotion dans les rayons de notre Hypermarché préféré.

Graphiquement correct, l'ensemble n'est pas repoussant, même si les personnages manquent très clairement de charisme. Par contre, mention spécial à Tony Parker, aussi inintéressant en dessin que ce qu'on peut voir de lui dans les médias. Clairement mis au second plan, on se demande d'ailleurs pourquoi son nom est écrit en gros sur la couverture, étant donné, qu'il ressemble plus au boulet de service qui est juste là car il faut bien quelqu'un pour conduire le van. C'est un peu comme le Sam en boite de nuit. Maintenant on a le TP du road movie bas de gamme. Allez ce n'est pas bien grave, Tony, on ne t'en veux pas de vouloir te faire un peu de thunes sur le dos des gosses, faut bien que tu te remettes de ta séparation avec Eva. En attendant, pour les lecteurs assidus de bonne bédé, passez votre chemin, tout ce que vous réussirez à faire ici, c'est un pauvre "Air Ball" et c'est tout!

Baskup Tony Parker - Tome 1
DR.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)