5.5/10Bad Médecine - Nouvelle Lune - Objectif Lune !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 02/06/2013
Notre verdict : 5.5/10 - Not so bad ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Quand j’ai lu le dossier de presse, j’ai eu un peu peur : un mélange de X-Files et de Fringe. Même si je suis un grand fan d’X-Files et que Fringe me laisse de marbre, j’ai surtout eu peur d’un manque flagrant d’imagination. Mais il ne faut pas juger un livre à sa couverture (même si dans un comics, ça compte quand même). Qu’avons-nous alors entre les mains ? Nous avons un premier tome où Nunzio DeFilippis fait une nouvelle fois équipe avec sa femme Christina Weir. Le couple est (entre autres) connu pour avoir travaillé sur New X-Men : Academy X et d’autres titres mutants. Pour les aider, le dessinateur Christopher Mitten vient jouer des pinceaux. Il a acquis une belle renommée avec 30 jours de nuit, Batman ou encore Wasteland.

Bad Médecine - Nouvelle Lune - Objectif Lune !
Scully a fait pareil dans le pilote d'X-Files !
Ainsi, nous découvrons Randal Horne, ancien médecin réputé qui a pris sa retraite du monde des hommes pour découvrir les secrets les plus ésotériques de la planète. Le destin le ramène aux USA où ses connaissances sont demandées sur un meurtre dans lequel son nom apparaît. L’étrangeté du meurtre (une tête invisible) demande l’aide professionnel et on découvre ainsi deux agents du contrôle des maladies et une femme flic aussi belle que féroce. Cette enquête va servir de base pour la série : un groupe aussi efficace que disparate (un agent borné, une flic efficace, un agent foufou et Randal, le Fox Mulder de la série). Ce petit groupe va s’agrandir dans le tome avec l’ajout d’un élément qui va apporter la touche « humaine » qu’il manque à Horne. C’est classique dans l’idée mais mine de rien, on se laisse prendre au jeu. L’explication médicale à la base des deux cas du tome est bien vue et elle s’associe bien au rythme plutôt soutenu de la série.

Côté visuel, j’ai eu plus de mal au départ. Le trait semblait imprécis, difficile à cerner. Cependant, à mesure que l’on s’y habitue, on appréciera le jeu que cela peut procurer pour nourrir le côté enlevé des actions ou jouer sur les ombres. Cependant, on ne peut pas dire que cela soit le type graphique que j’apprécie le plus. Trop imprécis ou dégoulinant à mon goût. Cela-dit, j’ai tout de même suivi avec une certaine curiosité les aventures de cette drôle d’équipe et après « le pilote » de cette saga, j’ai hâte de voir comment ils vont s’en sortir.

Bad Médecine - Nouvelle Lune - Objectif Lune !
Il a dû voir Suzette !

A découvrir
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)