7/10Les Autres gens - Tomes 12 et 13

/ Critique - écrit par plienard, le 08/10/2013
Notre verdict : 7/10 - La vie des autres gens (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour les Bédévores que nous sommes devenus, Les autres gens en sont à leur douzième et treizième mois de parution.

L’effet addictif ne se dément pas. Telle une bonne série télé, on s’accroche à la vie parfois insignifiante des personnages. Ils sont vraiment devenus des proches que l’on prend plaisir à revoir, sur le net ou en BD.


DR.

Cela fait maintenant un an que l’aventure a commencé et que Mathilde a gagné au loto avec Hippolyte Offman. À l’heure actuelle, Mathilde s’est offert un village abandonné. Elle continue de se cacher au grand dam de sa famille et de ses amis, avec son amant Stéphane que quelqu’un cherche à éliminer. Son père, Henri, est parti vivre à Nice pour le boulot. Son frère, Romain, est lui aussi introuvable. Il a quitté son petit ami, Kader, et est maintenant l’instrument, le jouet de Louis Offman, un richissime et pervers homme d’affaire qui va perdre son deuxième frère, le fameux  Hippolyte du début, dans un accident mettant en cause John, l’ex-amant et père de la voisine d’Emmanuel, un des meilleurs amis de Mathilde. Kader, lui, est en train de virer sa cuti. Et puis, il y a Arnaud, Florence, Camille, Gédéon, Irène, Dimitri, Sarah ...

Dans cet album, qui reprend les douzième et treizième mois de parution sur le web, on retrouve tous les ingrédients que l’on aime. Ce mélange savant de sexe, de situations iconoclastes voire surnaturelles (la manipulation de Louis), d’argent et de vie de tous les jours est particulièrement intéressant. Le mélange des styles graphique devient lui aussi assez ludique.

La chose la plus remarquable sur ces deux mois de web-parution ? c’est sans aucun doute le bouleversement de Louis à la mort de son frère. On n’a pas l’habitude de le voir autant ébranlé. Il en deviendrait presque humain. Quand à sa femme, elle a droit a un récit qui lui est totalement consacré à la fin de l'album, histoire d'enrichir un peu plus le mythe.


DR.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse